Thaïlande: un homme relaxé pour avoir accusé le PM de manque de respect envers le roi

13/08/13 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

Source: Le Vif

(Belga) Un leader du mouvement thaïlandais des "chemises rouges", condamné à six mois de prison avec sursis en 2012 pour diffamation après avoir accusé le précédent Premier ministre de ne pas s'être assis avec respect devant le roi, a été relaxé en appel mardi, a indiqué son avocat à l'AFP.

Thaïlande: un homme relaxé pour avoir accusé le PM de manque de respect envers le roi

En 2009, Jatuporn Prompan, alors député de l'opposition, avait accusé Abhisit Vejjajiva de s'être assis sur une chaise lors d'une audience avec le roi Bhumibol Adulyadej, lui-même assis, alors que la coutume veut qu'un sujet reste toujours à un niveau inférieur à celui du révéré monarque. Abhisit avait fait valoir que le palais avait fourni la chaise incriminée et qu'il n'avait donc pas fait preuve d'un manque de respect. Selon Winyat Chatmontree, avocat de l'accusé, la cour d'appel a estimé qu'il avait exprimé une opinion personnelle et qu'il n'avait jamais été lui-même reçu par le roi et n'avait donc "aucune idée du protocole royal". "Je remercie les juges de leur clémence", a de son côté déclaré Jatuporn à l'AFP, sans autre commentaire. La famille royale thaïlandaise, qui n'a aucun rôle politique officiel, est protégée par l'une des lois de lèse-majesté les plus sévères du monde. Jatuporn, démis par la justice de son mandat de député du parti au pouvoir Puea Thai en 2012, fait face à d'autres poursuites, notamment pour "terrorisme", à cause de son implication dans la crise du printemps 2010, qui avait fait plus de 90 morts. (Belga)

Nos partenaires