Thaïlande: nouveau revers juridique pour le Premier ministre

02/04/14 à 11:07 - Mise à jour à 11:07

Source: Le Vif

(Belga) Les juges de la cour constitutionnelle de Thaïlande ont voté à l'unanimité mercredi pour qu'une enquête soit ouverte à l'encontre du Premier ministre, Yingluck Shinawatra, accusée d'avoir abusé de sa position pour licencier Thawil Pliensri, chef du conseil de la sécurité thaïlandaise. Cet élément pourrait mener à la démission de son gouvernement.

Thawil Pliensri avait été licencié en septembre 2011. "Nous sommes d'accord avec les critiques émises envers le Premier ministre et nous demandons qu'elle vienne se défendre dans les 15 jours suivant la réception des documents de la cour", a indiqué celle-ci dans un communiqué. Si elle est reconnue coupable de violation de la constitution, il est possible qu'elle doive démissionner, ainsi que l'ensemble de son gouvernement. Le mois dernier, un tribunal avait déclaré que le renvoi du chef du conseil de la sécurité était contraire à la loi, ce qui lui avait permis de reprendre ses fonctions. Cette décision de la cour constitutionnelle s'ajoute à une série d'actions en justice contre Yingluck Shinawatra, dont des manifestants réclament la démission depuis la mi-novembre. (Belga)

Nos partenaires