Thaïlande: écoles fermées dans le sud après des attaques contre de professeurs

06/12/12 à 07:52 - Mise à jour à 07:52

Source: Le Vif

(Belga) Des centaines d'écoles étaient fermées jeudi dans le sud de la Thaïlande après des attaques contre des professeurs, deuxième suspension des cours en une semaine dans cette région en proie à une insurrection meurtrière depuis 2004, selon les enseignants.

L'association des enseignants de Narathiwat, une des trois provinces de l'extrême sud placées sous état d'urgence, a annoncé avoir appelé à la fermeture des 378 écoles de la zone pour deux jours. "Nous réclamons des mesures de sécurité efficaces pour les professeurs", a déclaré à l'AFP son président Sanguan Intarak, précisant que la situation serait réévaluée avant la réouverture prévue lundi. Selon lui, environ 70% des écoles étaient effectivement fermées jeudi, les autres n'ayant pas été informées de l'opération à temps. Chatsuda Nilsuwan, enseignante de 32 ans, a été abattue en quittant son établissement lundi après-midi, portant à 155 le nombre de personnels du système éducatif tués depuis le début de l'insurrection il y a près de neuf ans. Un autre enseignant a été blessé par balle mardi. L'insurrection a fait au total plus de 5.300 morts - bouddhistes et musulmans - depuis janvier 2004 dans cette région rattachée à la Malaisie jusqu'au début du XXe siècle. Les rebelles ne font pas partie d'un mouvement jihadiste mondial, mais se rebellent contre ce qu'ils vivent comme une discrimination contre la population d'ethnie malaise et de religion musulmane dans un pays essentiellement bouddhiste. Les enseignants, vus comme un symbole de l'autorité centrale, sont régulièrement pris pour cibles et les insurgés considèrent le système scolaire comme un outil de Bangkok pour imposer la culture bouddhiste dans le sud. (JAV)

Nos partenaires