Tests sur des animaux: Gaia pointe les manquements de la législation via un film animé

23/04/14 à 16:08 - Mise à jour à 16:08

Source: Le Vif

(Belga) L'association de défense des droits des animaux Gaia a créé un film d'animation d'environ 6 minutes, mis en ligne mercredi à la veille de la Journée mondiale des animaux dans les laboratoires (le 24 avril). La vidéo vise à sensibiliser le grand public à la problématique des tests laboratoires sur des animaux, pratiqués en Belgique et en Europe par de nombreuses entreprises (chimiques, pharmaceutiques, etc.) ou institutions de recherche scientifique. Le message est résumé ainsi par la directrice de Gaia: "Il ne faut pas croire tout ce que les scientifiques nous disent. Les tests sur les animaux ne sont pas indispensables à l'avancée de la science".

Tests sur des animaux: Gaia pointe les manquements de la législation via un film animé

Au niveau belge et européen, l'utilisation d'animaux pour des tests de laboratoire est pourtant réglementée. Le principe stipulant que des méthodes alternatives doivent être privilégiées si elles existent est inscrit dans la loi belge. Chaque laboratoire doit également recevoir un agrément fédéral et est tenu de constituer une commission éthique locale, chargée d'évaluer chaque expérience animale prévue. Confrontée à la législation existante, Ann De Greef reconnait que le film créé par Gaia "caricaturise" la situation dans un objectif de clarté et de sensibilisation. Elle pointe toutefois d'importantes failles dans le système. "Les commissions éthiques locales jugent les protocoles proposés, mais elles ne sont composées que de scientifiques, des gens qui sont à la fois juges et parties". La directrice de Gaia dénonce par ailleurs un manque de transparence et un suivi insuffisant de la part des autorités. (Belga)

Nos partenaires