Tessenderlo: une "invasion" de cochons vietnamiens est à présent sous contrôle

26/08/13 à 17:23 - Mise à jour à 17:23

Source: Le Vif

(Belga) L'invasion de cochons vietnamiens, ou cochons nains, à Tessenderlo est sous contrôle après que 38 spécimens ont été enfermés, a indiqué lundi le centre d'accueil pour oiseaux et mammifères de Heusden-Zolder (VZOC). Le centre avait trouvé et recueilli 18 spécimens durant la dernière semaine de juillet, alors qu'habituellement le centre n'en recueille qu'un par semaine, parlant alors d'une "invasion" de ce type de cochons.

Tessenderlo: une "invasion" de cochons vietnamiens est à présent sous contrôle

Au début, quelques-unes de ces bêtes ont été enfermées rapidement. Mais une des truies était apparemment intelligente et a prévenu les autres, au moyen de signaux sonores, de rester à l'écart des pièges. "Nous avons dû traiter cette truie avec une flèche tranquillisante", explique lundi Rudi Oyen, du VZOC. "Enfermer ces cochons a été une opération assez intense", poursuit-il. "Au début, nous avons appâté les bêtes avec de la nourriture dans les pièges à fermeture automatique. Mais ces animaux sont très intelligents, plus que les chiens par exemple. Et la meneuse du groupe, la truie, a ensuite alerté les autres avec des cris. Quand nous avons réussi à la localiser, nous l'avons anesthésiée", raconte Rudi Oyen. Une fois cette truie hors d'état de nuire, Le VZOC a pu facilement attraper les autres cochons vietnamiens. Le centre d'accueil estime que tous les animaux ont été capturés car plus aucune trace des cochons n'a été relevée depuis deux semaines, ni dans les bois, ni sur les pelouses, ni même dans les champs de maïs. Le centre d'accueil cherche maintenant de nouveaux propriétaires, qui devront alors s'enregistrer en tant que tels avec toutes les obligations administratives que cela engendre. Chaque année, le VZOC recueille 50 cochons vietnamiens. Les propriétaires se débarrassent souvent de ces animaux acquis la plupart du temps de manière clandestine. (Belga)

Nos partenaires