Tentative de rapatriement forcé: la députée Mandaila va porter plainte contre un policier

15/02/14 à 20:22 - Mise à jour à 20:22

Source: Le Vif

(Belga) La député bruxelloise Gisèle Mandaila (FDF) a annoncé samedi après-midi qu'elle allait porter plainte contre un jeune policier pour avoir reçu un coup de poing au visage alors qu'elle avait été débarquée du vol Bruxelles-Kinshasa sur lequel une jeune femme devait être expulsée samedi. Au total, cinq personnes ont été priées de quitter l'avion pour être entendues par la police fédérale. Ces interpellations ont donné lieu à des procès verbaux contre la loi aéronautique.

Tentative de rapatriement forcé: la députée Mandaila va porter plainte contre un policier

La femme qui devait être expulsée s'est mise à pleurer et des passagers ont protesté, raconte Gisèle Mandaila, qui a alors été leur demander de garder leur calme en leur expliquant les procédures d'expulsion. Plusieurs personnes ont finalement été débarquées. A la suite des troubles, le commandant a pris la décision de ne pas procéder à l'expulsion. La députée a demandé à avoir ses chaussures pour descendre de la fourgonnette et se rendre jusqu'au poste de police de l'aéroport. Elle affirme qu'un jeune policier lui a alors donné un coup de poing au visage. "Il faut donner une sanction disciplinaire à ce jeune policier", estime-t-elle. "Il faut qu'il suive une formation pour apprendre la maîtrise de soi", poursuit Mme Mandaila, selon qui l'usage de la violence n'était pas justifié. La porte-parole de la police fédérale Kaatje Natens a, de son côté, précisé que les cinq personnes entendues n'ont pas été arrêtées administrativement mais que leurs interpellations ont donné lieu à des procès verbaux contre la loi aéronautique. (Belga)

Nos partenaires