Tecteo - Les administrateurs MR ont commis une erreur, selon Jeholet

10/09/13 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

Source: Le Vif

(Belga) Les administrateurs MR du groupe Tecteo n'ont pas suivi la consigne du parti vendredi en approuvant l'opération d'acquisition du groupe "L'Avenir" par l'intercommunale, a indiqué mardi le député wallon Pierre-Yves Jeholet (MR) qui parle dans leur chef d'une "erreur très claire".

Tecteo - Les administrateurs MR ont commis une erreur, selon Jeholet

Jeudi soir, le chef de groupe MR à la Chambre, Daniel Bacquelaine, bourgmestre de Chaudfontaine, a informé son président d'une réunion qui devait se tenir chez Tecteo à l'ordre du jour très vague, évoquant une acquisition dans le domaine des médias. Le lendemain, il est apparu plus clairement que le point visait le rachat de l'Avenir. A bonne source, l'on affirmait lundi soir que la consigne du MR à ses deux représentants était claire: ils devaient demander le report du point et, s'ils ne l'obtenaient pas, voter contre. "La consigne du MR, de Daniel Bacquelaine et de Charles Michel était de ne pas voter ce rachat. On n'avait pas les éléments suffisants", a confirmé M. Jeholet. Les participants à cette réunion dont les contours demeurent flous - il est question du bureau exécutif de Tecteo et du conseil d'administration de Tecteo Services - ont été mis au courant officiellement par les dirigeants de l'intercommunale au cours de la séance et, manifestement, les représentants MR n'ont pas respecté la consigne. "Ils ont commis une erreur très claire aujourd'hui (...) Nos administrateurs ne devaient pas le faire. Ils l'ont fait. Ils doivent assumer", a expliqué le député. M. Jeholet, également bourgmestre de Herve, commune associée à l'intercommunale, demandera la convocation d'une assemblée générale extraordinaire de la société pour entendre les explications de ses dirigeants. "Ce n'est pas normal qu'aujourd'hui, Tecteo diminue de moitié les dividendes à toute une série de communes quand elle se permet, avec de l'argent public, de racheter un groupe de presse". Le député wallon, qui siège dans l'opposition, a également critiqué l'opacité de Tecteo, au même titre que d'autres représentants politiques. "Ce qui se passe aujourd'hui et depuis un certain temps, c'est l'opacité qui règne à Tecteo, le manque de transparence. C'est une structure publique wallonne qui échappe aujourd'hui à tout contrôle". (Belga)

Nos partenaires