TC Namur - Un homme poursuivi pour coups et blessures et traitements dégradants sur quatre ex

21/08/13 à 17:36 - Mise à jour à 17:35

Source: Le Vif

(Belga) Sébastien G. a comparu mercredi matin devant le tribunal correctionnel de Namur pour traitements dégradants, coups et blessures, menaces et harcèlement à l'encontre de ses quatre ex-petites amies, constituées parties civiles, ainsi que pour le viol de deux d'entre elles, Emilie R. en 2006 et Sophie P. en 2011. Le ministère public a requis une peine d'emprisonnement de cinq ans avec sursis probatoire partiel au-delà de trois ans.

L'Andennais, né en 1987, est prévenu d'avoir mordu Tiffanie D. à la jambe lors d'une dispute en septembre dernier. "Elle a été traînée comme un sac à patate, puis projetée au sol avant d'être canardée avec des ustensiles de cuisine. Il la chevauchait en lançant une arme blanche de part et d'autre d'elle. C'est une mauvaise fiction!", a rapporté l'avocate des parties civiles. Selon l'expert psychiatre, le prévenu est psychotique, égocentrique, impulsif et méprisant à l'égard des femmes. "Il répétait le même schéma avec les femmes: d'abord, l'homme aimant, la mise en couple et le cauchemar, la demande de pardon, la rupture et enfin, le harcèlement", a remarqué le ministère public. Sébastien G. nie les viols et traitements inhumains. Il reconnaît toutefois certaines violences et admet avoir des relations tumultueuses avec les femmes. La défense, qui accuse les petites amies déçues de s'être associées, a plaidé l'acquittement de son client pour plusieurs préventions et a réclamé une peine plus modérée. Jugement le 5 septembre. (Belga)

Nos partenaires