TC Namur - Suspension du prononcé pour un prof de gym qui avait violenté un élève de 12 ans

17/01/14 à 10:31 - Mise à jour à 10:31

Source: Le Vif

(Belga) Un professeur d'éducation physique de 53 ans, poursuivi pour coups et blessures sur un élève de 12 ans, a bénéficié vendredi de la suspension du prononcé pour une durée de cinq ans de la part du tribunal correctionnel de Namur qui a veillé à préserver son emploi. Le parquet avait requis six mois d'emprisonnement avec sursis, s'opposant à la suspension du prononcé qui "minimiserait les faits".

Le 11 octobre 2012, lors d'un cours d'escalade à Jambes, le quinquagénaire avait saisi l'élève par le menton et l'avait plaqué contre le mur. Pour sa défense, le professeur avait expliqué le 20 décembre que ses élèves de première différenciée étaient en général difficiles. "Quinze élèves comme ça, c'est costaud à gérer. D'habitude, ils sont dix." Il avait ajouté que l'élève était particulièrement turbulent alors qu'il assurait la montée d'un camarade. "Je lui ai fait cinq remarques, il n'en tenait pas compte", avait-il expliqué, précisant qu'il devait intervenir pour la sécurité des autres. Ce n'était pas la première fois qu'il perdait patience, selon la substitute, qui s'interrogeait sur l'aptitude du professeur à gérer d'autres débordements. Le ministère public avait également noté des problèmes d'alcool. "Je suis abstinent depuis un an et je n'avais pas bu le 11 octobre", avait-il répondu. La défense avait sollicité la suspension du prononcé. Le prévenu avait commencé une thérapie et participé à une formation sur la communication non violente. (Belga)

Nos partenaires