TC Namur - Deux ans de prison requis a l'encontre de l'ancien curé Edouard Kabongo

14/10/13 à 13:25 - Mise à jour à 13:25

Source: Le Vif

(Belga) Deux ans d'emprisonnement ont été requis lundi contre Edouard Kabongo, un Congolais de 55 ans, ancien curé à Loyers et Lives-sur-Meuse (province de Namur) poursuivi au tribunal correctionnel de Namur pour faux, usage de faux et escroquerie.

Le prévenu est arrivé une première fois en Belgique comme demandeur d'asile en 1997 pour rejoindre sa femme et ses enfants à Malines. Deux ans plus tard, il était de retour en Belgique, sous un autre nom, comme curé. Il a utilisé deux noms: Kabongo et Kapenda. Deux noms qu'il explique par la tradition orale de coutume dans son pays à sa naissance. Il conteste pourtant avoir utilisé un faux nom, estimant que ces deux noms sont les siens, ou d'avoir falsifié une identité. On lui reproche notamment des faux documents concernant sa demande d'asile, un faux passeport, et d'avoir signé sous un faux nom une série d'autres documents (documents bancaires ou relatifs à la mutuelle, fiches de paie, etc.), principalement ceux destinés à recevoir des allocations au préjudice des CPAS d'Ixelles, de Schaerbeek, de Koekelberg, de Zemst, et de Courcelles. "Monsieur joue sur deux identités alors qu'il ne peut en déclarer qu'une seule", déplore le substitut du procureur du roi. "Monsieur a également récolté des dons pour son oeuvre 'La veuve et l'orphelin à Kinshasa' mais l'argent n'est jamais arrivé à destination", d'où la prévention d'escroquerie. Sa compagne est également poursuivie comme co-auteur. Elle risque douze mois de prison. Jugement le 18 novembre. (Belga)

Nos partenaires