TC Mons - 42 mois d'emprisonnement avec sursis pour avoir administré un coup de poing mortel

26/03/14 à 18:55 - Mise à jour à 18:55

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal correctionnel de Mons a reconnu coupable, mercredi, Pierre D. de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner de Ludovic D., le 14 avril 2012 dans un café à Écaussinnes, à la veille du carnaval. La victime, âgée de 31 ans a reçu un coup de poing sur sa pommette gauche parce qu'il avait tenté de donner un baiser à la compagne du prévenu.

Le prévenu, Pierre D. comparaissait libre et était présent pour entendre son jugement, il a écopé de 42 mois d'emprisonnement avec un sursis de cinq ans pour ce qui excède la détention préventive subie. Dans son jugement, la présidente, Marie-Julie Deutsch a précisé que la peine d'emprisonnement tenait compte "des conséquences dramatiques et irréversibles que le comportement violent du prévenu a occasionné. Le caractère désagréable de la situation aurait également dû l'amener à relativiser la violence importante dont il a fait preuve à l'égard d'une personne éméchée". L'autopsie a confirmé que le coup était à l'origine du décès. Pierre D. a aussi des antécédents de pratique intensive de sports de combat durant plus de 22 ans. "Cette pratique a dû lui avoir appris à retenir un coup pour éviter de causer inutilement du tort, et à gérer son agressivité, ce qu'il n'a pas estimé utile de faire". Le rapport de l'expert considère également que "les coups de poings portés à mains nues sont incontestablement plus marquants et, dès lors, plus dangereux. Ils engendrent très souvent de graves blessures à la tête mais également aux mains". Pierre D. ne pouvait l'ignorer de par sa pratique assidue de la boxe. Le prévenu ne s'est pas non plus inquiété de l'état de sa victime. Il avait quitté les lieux quelques minutes après l'altercation. "Je croyais qu'il était inconscient", a-t-il déclaré aux policiers de la Haute Senne. Le prévenu n'a jamais nié les faits qui lui sont reprochés. Il a expliqué son geste à l'audience et présenté ses excuses. "Mon sang n'a fait qu'un tour. Je lui ai donné un coup de poing parce qu'il draguait ma compagne". (Belga)

Nos partenaires