TC Liège: deux chefs de police waremmiens condamnés après le décès de Sandra Koch

16/05/14 à 10:29 - Mise à jour à 10:29

Source: Le Vif

(Belga) Le chef de zone de la police de Hesbaye Daniel François et son adjoint Alain Michelet ont été condamnés vendredi par le tribunal correctionnel de Liège à des peines de 12 mois et 10 mois de prison avec sursis pour des faits de traitements dégradants et harcèlement envers la policière Sandra Koch. Ils ont par contre été acquittés des faits d'homicides involontaires par défaut de prévoyance dans le cadre du suicide de cette policière et de la mort de sa fille.

La comparution de ces deux policiers de Waremme devant la justice liégeoise faisait suite à l'affaire tragique de la policière Sandra Koch qui avait tué sa fille et tenté de tuer son fils en novembre 2011 avant de mettre fin à ses jours en décembre 2012. Un contexte de harcèlements et de traitements dégradants avait été mis à jour contre le chef de zone de la police de Hesbaye et son adjoint. Ces faits ont été déclarés établis par le tribunal qui a relevé que, dans leur comportement à l'égard de la policière, ces deux chefs de police avaient adopté des attitudes humiliantes et des comportements dégradants. Un type de comportement qui n'était pas autorisé de la part d'un supérieur hiérarchique envers un subalterne. Les deux policiers ont par contre été acquittés pour les faits de faux et usages de faux dans le cadre de la rédaction de PV et, surtout, pour la prévention liée aux homicides involontaires de Sandra Koch et de sa fille par défaut de prévoyance et de précaution. Le tribunal a relevé sur ce point que le lien causal entre les faits déclarés établis et les décès n'est pas établi de manière certaine même s'il est probable. Le doute a bénéficié aux prévenus sur cette prévention pour laquelle ils ont été acquittés. (Belga)

Nos partenaires