TC Huy - Trois ans de prison requis contre Martine Delvenne, ancienne première échevine à Amay

14/01/14 à 17:55 - Mise à jour à 17:55

Source: Le Vif

(Belga) Martine Delvenne (MR), ancienne première échevine à Amay, s'est expliquée mardi devant le tribunal correctionnel de Huy dans le cadre de présumés faits de faux, de harcèlement, de détournements et de tentatives d'escroquerie. Le parquet a requis une peine de trois ans de prison. La prévenue nie quant à elle la plupart des préventions mises à sa charge.

Alors qu'elle était toujours échevine au sein de la majorité Ecolo MR à Amay, des locataires avaient déposé plainte contre l'échevine qui avait utilisé des enveloppes de la commune d'Amay afin de leur réclamer des loyers. De nombreux SMS avaient également été envoyés aux locataires par l'échevine. C'est ce qui lui vaut de devoir répondre de faits de harcèlement. L'ancienne échevine est aussi poursuivie pour avoir fait deux fausses déclarations aux assurances. L'une des déclarations visait, selon la thèse du parquet, à couvrir son patron qui venait de renverser une cyclomotoriste. La seconde a fait suite à un accident. L'échevine aurait, toujours selon la thèse défendue par le parquet, fait accidenter sa voiture afin d'être remboursée à 103 % de la valeur du véhicule par son assurance. Martine Delvenne est également accusée d'avoir détourné ou tenté de détourner de l'argent à des personnes qui lui avaient confié le soin de contracter des assurances ou encore d'avoir géré leurs comptes. L'avocat de l'ancienne échevine a plaidé le dépassement du délai raisonnable, l'acquittement pour les préventions niées par sa cliente et la déclaration de culpabilité pour la seule prévention admise, à savoir celle qui concerne l'accident de son patron. Le jugement est attendu le 25 février. (Belga)

Nos partenaires