TC Charleroi - Pas de peine complémentaire pour Lucien Cariat dans le dossier du Foyer Marcinellois

26/02/14 à 10:49 - Mise à jour à 10:49

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal correctionnel de Charleroi a rendu son jugement ce mercredi dans l'affaire du Foyer Marcinellois. L'ex-échevin et président de la société de logements, Lucien Cariat, a été acquitté pour la majorité des préventions et bénéficie pour le reliquat de l'absorption avec sa précédente condamnation à deux ans de prison avec sursis.

Poursuivi pour faux, abus de biens sociaux et prise d'intérêts, Lucien Cariat a bénéficié de nombreux acquittements dans le dossier du Foyer Marcinellois, dont il était le président. Seules quatre préventions ont été déclarées établies par le tribunal correctionnel de Charleroi, qui s'est notamment basé sur la notion de "significativement préjudiciable" pour prononcer des acquittements partiels. Le juge a ainsi constaté que le fait de louer des logements sociaux à des joueurs brésiliens du club de futsal "Action 21" n'avait pas entraîné de préjudice pour le Foyer Marcinellois. La perte mensuelle par rapport à un locataire "normal" s'élevait à seulement 36 euros, avec toutefois la certitude que ces loyers étaient payés. Il n'est donc pas prouvé que la société de logements a perdu de l'argent. Le même raisonnement a été tenu en ce qui concerne les vignettes autoroutières défalquées et les jetons de présence aux réunions. Déjà condamné à 2 ans de prison avec sursis dans le dossier de l'ICDI, Lucien Cariat a été reconnu coupable de quatre préventions et bénéficié d'une dizaine d'acquittements. Aucune nouvelle peine n'a été prononcée ce mercredi, le tribunal appliquant le principe de l'absorption avec la précédente condamnation. L'action publique était quant à elle éteinte pour Bernard Van Dyck, l'ancien directeur-gérant du Foyer Marcinellois, qui a préféré verser une transaction financière de 25.000 euros pour éviter les poursuites. (Belga)

Nos partenaires