TC Charleroi - Le procès des trois médecins poursuivis pour coups et blessures reporté au 21 octobre

14/10/13 à 11:14 - Mise à jour à 11:14

Source: Le Vif

(Belga) Le procès de trois médecins, dont deux urgentistes du CHU de Lobbes, poursuivis pour coups et blessures involontaires à l'égard d'un mécanicien qui s'était présenté dans leur service avec une entorse au pouce et dont l'état s'était empiré, sans provoquer de réaction des prévenus, a été reporté au 21 octobre. La partie civile avait contracté la gangrène et a dû subir l'amputation d'un doigt dans un autre hôpital.

En 2005, Fabrice T., mécanicien de profession, se foulait le pouce de la main droite sur son lieu de travail. Il s'était rendu aux urgences du CHU de Lobbes où on lui avait posé une attelle. Les jours suivants la douleur n'avait fait qu'empirer et la victime s'était représentée à l'hôpital. Les médecins l'avaient toutefois renvoyée chez elle après une radio et le changement de l'attelle. Or, la main avait doublé de volume et de ses doigts gonflés émanait une odeur de putréfaction, sans parler d'un écoulement de sang infecté. Malgré deux appels du médecin traitant, les urgentistes n'avaient pas posé d'autres actes médicaux. Finalement, Fabrice T. s'est rendu dans un autre hôpital, à Jolimont, où une gangrène et une septicémie ont été détectées. les médecins avaient ensuite dû procéder à l'amputation de son index droit. Huit ans plus tard, les deux médecins urgentistes du CHU de Lobbes ainsi que le médecin traitant de la victime ont comparu devant le tribunal correctionnel de Charleroi pour coups et blessures involontaires ayant entraîné une incapacité permanente. La partie civile a précisé qu'elle avait perdu l'usage de la main droite et qu'elle était incapable d'effectuer des gestes simples de la vie quotidienne, comme faire ses lacets ou déboucher une bouteille de soda. Elle a en outre perdu son travail. Interrogés par le tribunal, les deux médecins urgentistes ont répété qu'ils estimaient avoir "agi comme il le fallait". L'affaire, qui venait ce lundi en date relais, a été reportée au 21 octobre afin d'entendre des experts. (Belga)

Nos partenaires