TC Charleroi - Le banquier qui avait grugé 24 clients sollicite le sursis

02/05/13 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal correctionnel de Charleroi a entendu les plaidoiries, jeudi, dans un dossier à charge d'un ex-banquier de Thy-le-Château soupçonné d'avoir abusé de la confiance de 24 clients pour un montant total de près d'un million d'euros. Le prévenu, en aveux partiels, a sollicité le sursis.

Eric J., ex-gérant de l'agence Dexia de Thy-le-Château et de Mettet, est poursuivi devant le tribunal correctionnel de Charleroi pour de multiples abus de confiance, des faux et usages de faux ainsi que des détournements commis entre 2002 et 2006 pour près d'un million d'euros. Selon le parquet, il faisait croire aux victimes qu'il plaçait leur argent alors qu'il empochait ces sommes. Il lui arrivait également d'imiter des signatures afin de débloquer des titres qu'il écoulait ensuite. Eric J. aurait poussé le vice jusqu'à contracter un prêt de 11.000 euros au nom de son épouse, constituée partie civile. Entraîneur du club de football de Meux, il a également fait croire à l'intervention de sponsors, notamment pour financer des stages de jeunes. Le parquet, qui a également requis la saisie par équivalent de 300.000 euros, a requis huit mois de prison avec sursis contre le prévenu. Il avait par contre sollicité l'acquittement, faute d'éléments, d'Emmanuel V., un restaurateur carolo impliqué dans ce dossier par le banquier et qui se chargeait d'apporter des enveloppes chez l'agent de change. L'avocate d'Eric J. a rappelé que son client avait tout perdu, y compris son épouse, suite à son licenciement en 2006, mais qu'il avait pu rebondir et retrouver un emploi. Elle sollicite donc un sursis pour faciliter son reclassement. Le conseil d'Emmanuel V. a quant à lui demandé l'acquittement. Selon lui, le restaurateur, qu'il qualifie de "bisounours naïf", ne savait pas ce que les enveloppes contenaient. Jugement le 6 juin. (Belga)

Nos partenaires