TC Bruxelles - "Les policiers ont pris plaisir à frapper les SDF"

11/12/13 à 16:55 - Mise à jour à 16:55

Source: Le Vif

(Belga) L'avocat de la partie civile a estimé, mercredi, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, que les policiers prévenus s'étaient véritablement amusés à battre et à humilier des personnes particulièrement vulnérables. Quatorze membres de la police fédérale des chemins de fer sont prévenus de violences et de traitements inhumains et dégradants commis sur des SDF (Sans Domicile Fixe) à la gare du midi à Saint-Gilles, entre janvier et novembre 2006.

"Ce n'est pas de gaieté de coeur que nous nous sommes constitués partie civile contre des policiers", s'est exprimé le conseil du Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme, partie civile contre quatre des prévenus. "Je crois que dans ce dossier cauchemardesque, si d'autres policiers, nouveaux venus dans l'unité, n'avaient pas dénoncé les faits, les violences auraient perduré", a considéré l'avocat. "Ne vous laissez pas embobiner par les fausses excuses des prévenus", s'est-il adressé au tribunal. "Ils affirment qu'ils ont perdu leur sang froid et usé de violences en raison de la pénibilité du travail à la gare du midi. Mais il n'y a pas que dans leur métier qu'on est confronté à la misère sociale. Et pourtant on n'entend pas que des infirmiers, des huissiers ou des assistants sociaux ont frappé des gens", s'est encore exprimé l'avocat. Ce dernier a parlé de véritables "passages à tabac à connotation raciste" et a plaidé la culpabilité des quatre prévenus en question. Le procureur formulera son réquisitoire lundi matin. (Belga)

Nos partenaires