TC Bruxelles - Charles De Pauw nie être l'acteur principal du carrousel à la TVA

25/03/13 à 18:58 - Mise à jour à 18:58

Source: Le Vif

(Belga) Une vingtaine de personnes sont prévenues devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour un gigantesque carrousel à la TVA, impliquant une fraude estimée à des centaines de millions d'euros. L'affaire, dont l'enquête avait débuté en 1999, implique notamment Charles De Pauw, petit-fils du grand promoteur immobilier bruxellois des années 1960 et 1970, Charly De Pauw. Lundi, Charles De Pauw a désigné l'homme d'affaires Vincent Verdin comme le cerveau de cette fraude.

"C'est M. Verdin qui tirait les ficelles. Je ne pouvais pas savoir que sa société n'était plus autorisée à liver", a affirmé Charles De Pauw à l'audience. Après avoir interrogé également le prévenu Philip Soenens qui intervenait comme intermédiaire entre Vincent Verdin et Charles De Pauw, le juge a retenu des dires de ces prévenus que Vincent Verdin avait joué un rôle crucial. "C'est une personne qui, semble-t-il, aurait donc été la plaque tournante. Il connaissait les fournisseurs, les clients... Il régulait le marché. Mais a-t-il agi seul ou à la demande de quelqu'un d'autre", s'est interrogé le président. L'intéressé est cependant absent au procès. L'affaire concerne un important carrousel à la TVA autour de la vente de GSM. Les téléphones étaient fictivement vendus à l'étranger via des sociétés "écrans", dont notamment Philip Soenens a reconnu avoir été l'un des gérants. Les exportateurs, eux, récupéraient ainsi la TVA et les GSM étaient ensuite revendus en noir. Le procès se poursuivra mardi. (QUJ)

Nos partenaires