Taxis bruxellois - C. Delforge (Ecolo) craint que le futur fonds de commerce ne facilite le blanchiment

13/03/13 à 19:43 - Mise à jour à 19:43

Source: Le Vif

(Belga) La députée écologiste bruxelloise Céline Delforge craint que le futur fonds de commerce dont un projet d'ordonnance vise la création pour mettre un terme au marché noir des licences dans le secteur des taxis ne débouche sur une opération de "blanchiment d'argent" dont on ignore origine.Elle l'a dit mercredi sous forme de mise en garde, à la ministre bruxelloise du transport Brigitte Grouwels (CD&V), au cours de la réunion de la Commission de l'Infrastructure du parlement bruxellois.

Taxis bruxellois - C. Delforge (Ecolo) craint que le futur fonds de commerce ne facilite le blanchiment

"Dans ce secteur, il y a des gens qui sont en difficulté", a-t-elle dit en faisant explicitement allusion au sort de chauffeurs de taxis payés illégalement au forfait par certains employeurs, "mais il y a aussi les exploiteurs", a-t-elle ajouté. Pour elle, l'autorisation de la création de fonds de commerce dans ce secteur, pour tenter de mettre fin au régime de licences acquises en sous main, parfois à prix d'or n'est pas sans risque. En marge de la séance, Céline Delforge a expliqué, que la simple perspective de la création d'un fonds de commerce semblait engendrer dans certains cas l'explosion du prix de licences. Selon Mme Grouwels, le projet d'ordonnance relatif au fonds de commerce devrait être discuté en seconde lecture au gouvernement bruxellois au cours du printemps. Il pourrait entrer en application d'ici la fin de l'année, après son adoption au parlement. (JDD)

Nos partenaires