Taxe sur les transactions financières: la Belgique veut aussi une coopération renforcée (UPDATE)

02/10/12 à 20:10 - Mise à jour à 20:10

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre belge des Finances, Steven Vanackere, a adressé mardi une lettre à la Commission européenne pour réclamer une coopération renforcée instaurant une taxe sur les transactions financières, soutenant ainsi l'initiative de ses confrères allemand et français.

Dans sa lettre, le ministre belge estime que l'instauration de ce mécanisme à l'échelle européenne permettrait de "contrer les distorsions découlant de mesures prises au niveau national par les Etats membres, vu la grande mobilité des transactions financières et la nécessité du bon fonctionnement du marché intérieur". Proposée l'an dernier par la Commission, l'instauration d'une taxe sur les transactions financières en Europe a été rejetée cet été par une minorité d'Etats membres, emmené par la Grande-Bretagne. Face à ce blocage, l'Allemagne et la France ont proposé vendredi d'introduire cette taxe dans le cadre d'une "coopération renforcée", un mécanisme qui permet d'introduire une législation européenne pour autant qu'elle soit soutenue par au moins neuf pays. L'initiative franco-allemande a déjà reçu le soutien de la ministre autrichienne des Finances, Maria Fekter qui a adressé une lettre en ce sens lundi à la Commission. Mardi, c'est Steven Vanackere qui a apporté à son tour son soutien à pareille coopération renforcée. Le projet de la Commission prévoit l'instauration d'une taxe sur les transactions financières au taux de 0,1% pour les actions et les obligations et de 0,01% sur les autres produits financiers, de façon à générer jusqu'à 57 milliards d'euros à l'échelle de l'UE. (EDR)

Nos partenaires