Taxe sur les billets d'avion - Le ministre Antoine rappellera à "l'usager" Ryanair les investissements consentis

17/07/13 à 19:36 - Mise à jour à 19:36

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre wallon André Antoine, en charge de la politique aéroportuaire, rappellera à Ryanair les investissements "considérables" de la Région dans l'aéroport de Charleroi, a-t-il indiqué en réaction à la baisse d'activités de 17% dont menace la compagnie à bas tarifs en cas d'application d'une taxe régionale de 3 euros sur les billets d'avion.

Taxe sur les billets d'avion - Le ministre Antoine rappellera à "l'usager" Ryanair les investissements consentis

"Ryanair ne paiera rien", a rappelé le ministre cdH, interrogé par Belga à propos de cette redevance touchant les passagers. Il note que la compagnie aérienne applique elle-même une redevance de 2,20 euros qui, ajoutée aux 3 euros régionaux, générerait un montant qui resterait "très concurrentiel par rapport aux plus de 28 euros réclamés à l'aéroport de Bruxelles-national". "Est-ce inacceptable de passer de 26 à 29 euros sur les plus bas tarifs proposés par Ryanair", s'interroge-t-il, rappelant au passage les recommandations européennes en matière de fiscalité verte. André Antoine souligne les bénéfices découlant du succès de Ryanair à Charleroi et rappelle dans le même temps que la compagnie de Michael O'Leary n'est qu'usagère de l'aéroport et non pas son actionnaire. Toutefois, Ryanair "doit savoir que nous sommes à ses côtés", à travers le masterplan ambitionnant 9 millions de passagers d'ici 2020, avec un investissement de 78 millions d'euros, a ajouté le ministre du Budget. Il rappelle les primes et mesures d'insonorisation réalisées par la Région au bénéfice des riverains. Le ministre des aéroports programme une concertation avec les opérateurs au sujet de cette taxe régionale qui, souligne-t-il, n'en est qu'à l'état de projet "pouvant être réapprécié" le moment venu, lorsque le budget devra être arrêté fin septembre. (Belga)

Nos partenaires