Tarification progressive de l'électricité - Nollet répond à Wathelet: "je le croyais un peu plus honnête"

25/09/13 à 15:53 - Mise à jour à 15:53

Source: Le Vif

(Belga) "Je le croyais un peu plus honnête, moins injurieux", a lancé mercredi le ministre wallon de l'Energie Jean-Marc Nollet (Ecolo) à l'adresse du secrétaire d'Etat fédéral à l'Energie Melchior Wathelet (cdH), qui n'avait pas mâché ses mots dans la presse à l'égard de la politique menée par son collègue régional.

En séance plénière du parlement wallon, le chef de groupe de l'opposition MR, Willy Borsus, n'a pas raté l'occasion offerte par M. Wathelet d'égratigner l'Olivier wallon (PS-Ecolo-cdH). Il a relayé les critiques du secrétaire d'Etat fédéral et réclamé la mise en place d'une commission de l'Energie conjointe entre la Chambre et le Parlement wallon, afin selon lui d'y voir plus clair. M. Nollet a réfuté avoir convaincu ses collègues de gouvernement sans disposer de toutes les données statistiques nécessaires, sur le projet de tarification progressive de l'électricité. Il a rejeté la critique selon laquelle sa politique mettrait à mal le développement des énergies renouvelables. Rejoignant alors M. Wathelet, il a convenu que l'investissement dans le renouvelable avait bien un coût "sur le moment", mais que cela rapportait "à long terme". Willy Borsus s'est dès lors demandé s'il existait "deux cdH", dont une partie qui commente et critique ce qui se décide à un autre niveau de pouvoir. Cette "chamaillerie", a-t-il ajouté, "donne une image déplorable" du travail de la majorité. (Belga)

Nos partenaires