Tapie aurait bénéficié d'une énorme ristourne fiscale

25/10/13 à 09:34 - Mise à jour à 09:34

Source: Le Vif

(Belga) L'homme d'affaires français Bernard Tapie, mis en cause dans un arbitrage controversé de l'Etat français qui lui avait permis de récupérer plus de 400 millions d'euros, a également bénéficié, selon le journal Libération, d'une ristourne fiscale de plusieurs dizaines de millions d'euros.

Tapie aurait bénéficié d'une énorme ristourne fiscale

L'ancien patron de l'Olympique de Marseille a démenti auprès de l'AFP ces accusations. Selon Libération, Bernard Tapie a bénéficié d'une "ristourne de 54 à 83 millions d'euros", grâce à l'ancien ministre du Budget de Nicolas Sarkozy, Eric Woerth. Il n'a payé, selon le journal, que 11,2 millions d'euros sur "l'argent de l'arbitrage" rendu en 2008, qui lui avait accordé plus de 400 millions d'euros. La ristourne aurait été "accordée en avril 2009 par le ministre du Budget de l'époque, Eric Woerth, contre l'avis de l'administration fiscale". M. Tapie est mis en cause depuis plusieurs mois dans l'enquête sur l'arbitrage controversé de son litige avec la banque du Crédit Lyonnais dans la vente de l'équipementier sportif Adidas, qui lui avait octroyé 403 millions d'euros en 2008. "Tout est absolument faux", a déclaré Bernard Tapie à l'AFP. L'homme d'affaires assure au contraire que le fisc lui a fait payer "7 millions de trop" et qu'"un arrêt récent du Conseil d'Etat reprend mot pour mot l'analyse du cabinet fiscaliste" intervenu pour le compte du liquidateur de sa société GBT (Groupe Bernard Tapie). "Les discussions n'ont pas eu lieu avec Eric Woerth mais avec l'administration fiscale. Et je n'avais de toute façon pas la parole, puisque j'étais en liquidation", a-t-il ajouté. Libération livre le récit de longues négociations entre le camp Tapie et la "cellule fiscale" du ministère du Budget, chargée des personnalités. Contacté par l'AFP, l'avocat de M. Woerth, Me Jean-Yves Le Borgne, n'a pas souhaité réagir dans l'immédiat. (Belga)

Nos partenaires