A Bitam, la réélection contestée d'Ali Bongo tourne aux tensions intercommunautaires

A Bitam, la réélection contestée d'Ali Bongo tourne aux tensions intercommunautaires

Commerces incendiés, mosquée attaquée, jets de pierre... A Bitam, bastion de l'opposition gabonaise, la réélection d'Ali Bongo a déclenché la semaine dernière une vague de colère contre la minorité haoussa et musulmane de cette ville frontalière du Cameroun, accusée de soutenir le président sortant.