"La musique est un laboratoire de l'imagination"

"La musique est un laboratoire de l'imagination"

Né à Paris en octobre 1955 de parents chinois, immigré à New York à l'âge de 5 ans, Yo-Yo Ma est le violoncelliste le plus célèbre du classique contemporain. Au-delà des suites de Bach et de son toucher en musique de chambre, ce citoyen américain transgresse les styles, par une approche ouverte et intrépide des matières culturelles. Jamais loin d'une idéologie mondialiste, avec ou sans alter, selon les circonstances. Naviguant entre son Silk Road Ensemble qui rassemble des musiciens eurasiens, des BO de films hollywoodiens et des solos prestigieux, Yo-Yo Ma sort ces jours-ci The Goat Rodeo Sessions (Sony Music), disque aux racines americana qui débusque des parfums de bluegrass. Ce genre né dans la première partie du XXe siècle au cour des montagnes des Appalaches, qui vont de l'Etat de New York à l'Alabama, est pratiqué par les descendants des premiers colons britanniques. Déjà une histoire d'immigration pour l'homme aux 75 albums et 15 Grammy Awards, rencontré à Londres.