Publifin: Demeyer reconnaît une négligence mais pointe les présidents des comités de secteur

Publifin: Demeyer reconnaît une négligence mais pointe les présidents des comités de secteur

Le bourgmestre de Liège et ex-président de la fédération provinciale du PS liégeois Willy Demeyer (PS) a reconnu vendredi, devant la commission d'enquête Publifin du parlement wallon, qu'il aurait dû, avec ses homologues d'autres partis, davantage réguler les comités de secteur de Publifin, mais il attribue la responsabilité principale de leurs dysfonctionnements aux présidents de ces organes.

Élections au PS liégeois : Willy Marcourt président !

Élections au PS liégeois : Willy Marcourt président !

Les 21 et 22 avril prochains, la fédération liégeoise du PS élira un nouveau président. Qui ne sera pas un ténor : tous ont renoncé à se présenter, laissant la place à quatre candidats moins connus. Mais le pouvoir, lui, reste entre les mains de Willy Demeyer et Jean-Claude Marcourt, les deux survivants du club des cinq.

La (lente) démission de Willy Demeyer

La (lente) démission de Willy Demeyer

" On le connaît, Willy ! On verra bien s'il démissionne réellement. " Ce sceptique camarade craint l'effet d'annonce : en quittant la présidence de la fédération liégeoise du PS pour mieux se consacrer à la ville de Liège, Willy Demeyer a aussi sacrifié son mandat de député fédéral.

Di Rupo : Terminator ou terminus ?

Di Rupo : Terminator ou terminus ?

Le président du PS, Elio Di Rupo, doit faire preuve d'autorité dans l'affaire Publifin, pour mettre Liège au pas et renouveler vraiment les pratiques wallonnes. Faute de quoi, cela sera son Waterloo.

La lutte finale d'Elio Di Rupo ?

La lutte finale d'Elio Di Rupo ?

Une députée fédérale qui fond en larmes, un parlementaire wallon qui se dit honteux de son parti, et 21 mesures que personne n'avale. La semaine Publifin d'Elio Di Rupo marque un tournant de sa longue présidence. Jusqu'à l'abdication ?

Elio Di Rupo doit démissionner

Elio Di Rupo doit démissionner

César Botero González - Les Grands Propriétaires du PS, et son président à vie refusent le débat avec les militants de base. Ce refus m'oblige à rendre publique mon opinion. Je ne suis que le porte-parole de moi-même, mais ils sont nombreux les militants à partager mes propos.

Stéphane Moreau et André Gilles à l'origine du scandale Publifin

Stéphane Moreau et André Gilles à l'origine du scandale Publifin

Jean-Claude Marcourt et Willy Demeyer ont déclaré que Stéphane Moreau n'était "pas concerné" par le scandale Publifin puisqu'il a quitté l'intercommunale en 2012. Le Vif publie un document de 2010 qui indique sans ambiguïté que Stéphane Moreau et André Gilles ont mis en place le premier comité de secteur "gaz" et jeté les bases des comités à l'origine du scandale.

Le bourgmestre de Liège veut ouvrir une salle de consommation pour toxicomanes

Le bourgmestre de Liège veut ouvrir une salle de consommation pour toxicomanes

La ville de Liège pourrait être désignée pour ouvrir une salle de consommation pour toxicomanes, à titre d'expérience pilote. C'est en tout cas le souhait du bourgmestre, Willy Demeyer (PS) qui va interpeller en ce sens la ministre fédérale de la Santé, a-t-il annoncé mardi lors de la présentation des voeux à la presse liégeoise.

Il n'y a pas l'épaisseur d'une feuille de papier entre le PS et sa fédération liégeoise

Il n'y a pas l'épaisseur d'une feuille de papier entre le PS et sa fédération liégeoise

Le président de la fédération liégeoise du PS, Willy Demeyer, a contesté dimanche toute divergence entre celle-ci et le reste du parti. "Il n'y a pas, entre le discours du président (Elio Di Rupo) et le mien, l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette", a-t-il déclaré sur le plateau d'"A votre avis" (RTBF).

Willy Demeyer, unique candidat d'une fédération socialiste liégoise unie

Willy Demeyer, unique candidat d'une fédération socialiste liégoise unie

Willy Demeyer, l'actuel président de la Fédération liégeoise du PS a annoncé mardi après-midi qu'il serait le seul et unique candidat à sa réélection, sa troisième, à la tête de la Fédération. Il présentera une candidature comme chef d'une équipe qui comprend Isabelle Simonis, ministre du gouvernement de la fédération Wallonie-Bruxelles et les députés fédéraux Alain Mathot et Frédéric Daerden respectivement 1e, 2e et 3e vice-présidents.