Willem-Alexander est le nouveau roi des Pays-Bas
Willem-Alexander est le nouveau roi des Pays-Bas
Willem-Alexander est le nouveau roi des Pays-Bas
Willem-Alexander est le nouveau roi des Pays-Bas
Willem-Alexander est le nouveau roi des Pays-Bas
Willem-Alexander est le nouveau roi des Pays-Bas
Willem-Alexander est le nouveau roi des Pays-Bas
0812832013-04-30 08:42:242014-08-19 14:41:38Le VifPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

Willem-Alexander est le nouveau roi des Pays-Bas

Le prince-héritier des Pays-Bas, Willem-Alexander, est devenu à 10h10 le nouveau roi des Pays-Bas après la signature par sa mère, Beatrix, de l'acte d'abdication. Willem-Alexander, 46 ans, devient le premier d'une nouvelle génération de souverains européens à monter sur le trône ainsi que le premier héritier masculin à accéder au trône néerlandais depuis 1890.

auto2013-04-30 08:42:23http://www.levif.be/actualite/international/willem-alexander-est-le-nouveau-roi-des-pays-bas/article-normal-81283.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/willem-alexander-est-le-nouveau-roi-des-pays-bas/article-normal-81283.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Willem-Alexander est le nouveau roi des Pays-Bas

L'acte d'abdication a ensuite été signé par le nouveau roi et les représentants du gouvernement, dont le Premier ministre Mark Rutte. La cérémonie a été retransmise par des écrans géants en direct sur la place du Dam, située juste devant le palais royal. La foule présente, près de 25.000 personnes, chantait "Merci Bea" et une immense clameur s'est fait entendre quand Beatrix est apparue à l'écran. La fille aînée du couple royal, Catharina-Amalia, 9 ans, est désormais la princesse-héritière du royaume. Willem-Alexander est le premier d'une nouvelle génération de monarques européens, dont la moyenne d'âge est actuellement de 71 ans, à régner après la signature de l'acte d'abdication. Le jeune souverain devrait adopter un style plus détendu que celui de sa mère: dans une interview diffusée par la télévision publique deux semaines avant son intronisation. Il veut être un "monarque de XXIe siècle" conciliant tradition et modernité et, surtout, ne pas être un "fétichiste du protocole".

Fièvre orange aux Pays-Bas pour l'intronisation

Plus de 800.000 visiteurs tout d'orange vêtus, une couleur inspirée par le patronyme de la famille royale, les Orange-Nassau, sont attendus dans les rues d'Amsterdam pour une journée marquée par le faste. Le jeune roi sera le premier homme à monter sur le trône depuis 1890, après trois reines et une régente. Willem-Alexander sera en outre le premier d'une nouvelle génération de monarques européens, dont la moyenne d'âge est actuellement de 71 ans, à régner dès la signature par la reine Beatrix de l'acte d'abdication qui fera à nouveau d'elle une princesse, vers 10h15. La famille royale apparaîtra ensuite sur le balcon du palais, afin de saluer les quelque 20.000 personnes présentes sur le Dam, la place du centre-ville bordée d'un côté par le palais et de l'autre par la "Nieuwe Kerk", une ancienne église, où se tiendra la cérémonie d'investiture. Le futur souverain devrait adopter un style plus détendu que celui de sa mère: dans une interview diffusée par la télévision publique deux semaines avant son intronisation, il a assuré vouloir être un "monarque de XXIe siècle" conciliant tradition et modernité et, surtout, ne pas être un "fétichiste du protocole". Le rôle du monarque a évolué depuis la création en 1815 du Royaume des Pays-Bas, qui étaient avant cela une république. Le nouveau roi, qui ne participera plus à la formation du gouvernement, prêtera serment devant les deux chambres du parlement, réunies en session extraordinaire dans la "Nieuwe Kerk". Il sera alors intronisé et non couronné, une nuance marquant la séparation entre l'Église et la monarchie aux Pays-Bas. Vers 19h30, les 17 millions de Néerlandais seront invités à entonner en choeur le "Koningslied", ou chanson du roi, un morceau spécialement créé pour l'occasion et qui a récolté de nombreuses critiques pour son improbable mélange de style de dessins animés, de musique populaire et de rap, le tout soutenu par des paroles simplistes avec une grammaire déficiente, selon ses critiques. Une multitude de concerts, de soirées et de fêtes de rue ont été prévus à travers le pays, dont une performance en plein-air du célèbre DJ néerlandais Armin van Buuren. La journée de célébration, historique pour les Néerlandais généralement attachés à la famille royale, sera marquée par deux absences: le père de la future reine Maxima, Jorge Zorreguieta, en raison de son rôle controversé durant la dictature argentine, et le frère de Willem-Alexander, le prince Friso, dans le coma depuis un accident de ski en février 2012. Les princes et princesses héritiers du gotha européen -dont le prince Philippe et la princesse Mathilde-, ainsi que l'ex-secrétaire général des Nations unies Kofi Annan et du président du Comité international olympique Jacques Rogge, assisteront à la cérémonie ainsi qu'aux festivités.

77vif-leVifLereporter<p> </p>http://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlPays-BasWillem-Alexander
Pays-Bas : le peuple se rebiffe contre la chanson du couronnement
Pays-Bas : le peuple se rebiffe contre la chanson du couronnement
Pays-Bas : le peuple se rebiffe contre la chanson du couronnement
Pays-Bas : le peuple se rebiffe contre la chanson du couronnement
Pays-Bas : le peuple se rebiffe contre la chanson du couronnement
Pays-Bas : le peuple se rebiffe contre la chanson du couronnement
Pays-Bas : le peuple se rebiffe contre la chanson du couronnement
0799232013-04-22 13:47:272014-08-19 14:33:14Le VifPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

Pays-Bas : le peuple se rebiffe contre la chanson du couronnement

Après la diffusion de la chanson officielle prévue pour le couronnement de Willem-Alexander, le 30 avril, des milliers de Néerlandais ont protesté contre un morceau qu'ils jugent "imbécile". Le compositeur a retiré son titre.

auto2013-04-22 13:47:26http://www.levif.be/actualite/international/pays-bas-le-peuple-se-rebiffe-contre-la-chanson-du-couronnement/article-normal-79923.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/pays-bas-le-peuple-se-rebiffe-contre-la-chanson-du-couronnement/article-normal-79923.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Pays-Bas : le peuple se rebiffe contre la chanson du couronnement

Malaise musical aux Pays-Bas. La chanson officielle choisie pour le couronnement du nouveau roi, Willem-Alexander, a été retirée par son auteur, John Ewbank, après qu'il a reçu de violentes critiques.

Sur sa page Facebook, il fait part de sa décision: "Chers compatriotes, après avoir encore dû bloquer une nouvelle insulte sur mon compte Twitter, je n'en peux plus". Une pétition en ligne rejetant ce morceau qualifié d'"imbécile" a récolté plus de 39 000 signatures et des dizaines de milliers de Néerlandais ont exprimé leur mécontentement, notamment sur les réseaux sociaux, depuis la diffusion vendredi de cette chanson.

Le Koningslied (la chanson du roi), un improbable - et surprenant - mélange de musique populaire, de chant choral et de rap, ne sera donc pas diffusé le 30 avril. Dans le projet initial, les 51 artistes qui interprètent le titre devaient donner un concert à Rotterdam le même jour.

La commission nationale chargée de l'organisation des cérémonies du couronnement de Willem-Alexander s'est déclarée déçue par la renonciation du compositeur, tout en soulignant qu'elle la comprenait.

77vif-leVifLereporter<p> </p>http://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlPays-BasWillem-Alexander couronnement
Willem-Alexander, l'ancien gai luron bientôt roi des Pays-Bas
Willem-Alexander, l'ancien gai luron bientôt roi des Pays-Bas
Willem-Alexander, l'ancien gai luron bientôt roi des Pays-Bas
Willem-Alexander, l'ancien gai luron bientôt roi des Pays-Bas
Willem-Alexander, l'ancien gai luron bientôt roi des Pays-Bas
Willem-Alexander, l'ancien gai luron bientôt roi des Pays-Bas
01349692013-01-28 20:50:012014-08-21 16:02:39Le VifPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

Willem-Alexander, l'ancien gai luron bientôt roi des Pays-Bas

Le prince Willem-Alexander, 45 ans, futur roi des Pays-Bas après l'annonce lundi soir de l'abdication de sa mère, a été considéré dans sa jeunesse comme un gai luron guère apte à occuper la fonction royale, avant d'acquérir progressivement la légitimité.

auto2013-01-28 20:50:00http://www.levif.be/actualite/international/willem-alexander-l-ancien-gai-luron-bientot-roi-des-pays-bas/article-normal-134969.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/willem-alexander-l-ancien-gai-luron-bientot-roi-des-pays-bas/article-normal-134969.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Willem-Alexander, l'ancien gai luron bientôt roi des Pays-Bas

Le pays avait accueilli dans l'euphorie la naissance, le 27 avril 1967, de Willem-Alexander Claus George Ferdinand, prince d'Orange: pour la première fois depuis 1890, après une régente et trois reines, un homme était appelé à porter la couronne, qu'il coiffera le 30 avril, jour de la Fête de la Reine.

Marié en 2002 à l'Argentine Maxima Zorreguieta, il a trois enfants: la princesse héritière Catharina-Amalia (née le 7 décembre 2003), Alexia (née le 26 juin 2005) et Ariane (10 avril 2007). Le père de Maxima, ancien secrétaire d'Etat sous la dictature argentine, n'avait pas été autorisé à assister au mariage de sa fille.

Aîné d'une fratrie de trois, il vit une adolescence difficile et ses parents, la reine Beatrix et le prince Claus, l'envoient terminer ses études secondaires dans un établissement privé du Pays de Galles.

Il a alors une image de gai luron dissipé, peu appliqué et qui assure sur un ton blagueur qu'il laisserait volontiers le trône à son frère.

Il sera même surnommé "prince pils" (en référence à un type de bière) pour les litres de bière qu'il ingurgite lors de soirées étudiantes durant ses études d'histoire à l'université de Leyde (ouest des Pays-Bas), qu'il entame en 1987 après son service militaire dans la Marine.

Selon l'ancien Premier ministre Ruud Lubbers, la famille royale ira alors jusqu'à douter de l'aptitude de Willem-Alexander à monter sur le trône.

Toutefois, une fois son diplôme en poche en 1993, il se prépare à la fonction royale en servant dans les différents corps d'armée, où il deviendra notamment pilote de chasse, et en voyageant dans son pays.

Le changement s'opère progressivement. Sur les pas de son père, il commence à s'intéresser à la gestion de l'eau, effort couronné en 2006 par sa nomination comme président du Conseil consultatif sur l'eau du secrétaire général des Nations unies.

En 1998, il obtient l'aval parlementaire pour devenir membre du Comité international olympique (CIO). Sa candidature avait divisé la classe politique, guère enthousiaste de voir le futur chef d'Etat intégrer cette institution éclaboussée par les scandales.

Le prince est depuis toujours passionné de sport: il pratique le tennis, le golf, la voile et, ses origines néerlandaises obligent, le patin à glace.

Sa rencontre avec Maxima en 1999, et leur mariage d'amour qui a failli être contrecarré par le refus opposé à son père d'y assister, achèvent de le rendre populaire.

Willem-Alexander est "intelligent, tendre, fort, et il a les deux pieds sur terre", dira de lui Maxima dans une interview.

Il est vu comme plus proche des gens et plus progressiste que sa mère, lui qui a placé la Maison royale sous le signe de la modernité en racontant ses visites officielles à l'étranger sur un blog.

De l'avis des médias néerlandais, l'accident de ski en février 2012 de son frère Johan Friso, plongé dans le coma depuis lors, ont profondément changé Willem-Alexander, qui s'est depuis lors plus que jamais préparé à succéder à sa mère.

Mais le train de vie du couple princier est aussi vivement critiqué: en novembre 2009, il a dû revendre sa maison de vacances en construction dans un lotissement luxueux en bord de plage au Mozambique, sous la pression d'une opinion hostile en raison de l'extrême pauvreté de ce pays d'Afrique australe.

Après avoir créé la polémique en participant à un traditionnel concours de lancer de cuvette de toilettes orange lors de la Fête de la reine, le prince avait assuré avoir ressenti "de la honte en pensant aux 2,6 milliards de personnes qui ne disposent pas des infrastructures de base pour remplir avec dignité leurs besoins quotidiens".

77vif-leVifLereporter<p> </p>http://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlPays-BasWillem-Alexander Beatrix