Un des auteurs du plan raciste en 70 points du Vlaams Blok à la tête de la ville d'Alost

Un des auteurs du plan raciste en 70 points du Vlaams Blok à la tête de la ville d'Alost

L'échevin Karim Van Overmeire (N-VA), un des auteurs du plan en 70 points sur l'immigration qui avait valu au Vlaams Blok une condamnation pour racisme en 2004, accède au maïorat de la ville d'Alost. Le deuxième échevin remplace pour un certain temps le bourgmestre Christoph D'Haese (N-VA) qui a dû subir une intervention chirurgicale.

2018, l'année de la percée du PTB en Flandre?

2018, l'année de la percée du PTB en Flandre?

Lors de la présentation de son programme anversois, le président du PTB/PVDA, Peter Mertens, a annoncé qu'il voulait percer dans "20 villes en Belgique". "Un projet très ambitieux" pour le politologue Dave Sinardet (VUB/Université Saint-Louis).

"Francken va encore plus loin que le Vlaams Blok"

"Francken va encore plus loin que le Vlaams Blok"

Après l'attaque frontale de la N-VA envers l'Unia, Alexis Deswaef, le président de la Ligue francophone des Droits de l'homme s'interroge sur "la différence entre ce parti et le Vlaams Belang".

Le 11 octobre 1978, Leo Tindemans présentait sa démission

Le 11 octobre 1978, Leo Tindemans présentait sa démission

Il y a 38 ans, l'echec du Pacte d'Egmont n'aura pas uniquement provoqué la démission du Premier ministre de l'époque, Leo Tindemans. Les conséquences furent bien plus vastes : la séparation du PS en deux, la radicalisation du Mouvement flamand, avec l'émergence du Vlaams Blok, ainsi que le début d'une "guerre froide" entre Tindemans et Martens, au sein du CVP.

La fin du cordon sanitaire ?

La fin du cordon sanitaire ?

Des politologues flamands trouvent que l'on doit pouvoir gouverner avec le Vlaams Belang. Il est moralement acceptable que les populistes d'extrême droite arrivent au pouvoir, disent des experts dans De Morgen. Et ils sont plusieurs à trouver le cordon sanitaire dépassé.