'L'infiltration du renseignement par des islamistes n'est pas impossible'

'L'infiltration du renseignement par des islamistes n'est pas impossible'

L'infiltration des services de renseignement par des islamistes radicaux n'est pas impossible, selon l'islamologue Alain Grignard, commissaire à la division antiterrorisme de la police fédérale belge. "Il s'agit du phantasme de l'entrisme qui n'est pas dénué de fondement", a-t-il indiqué devant la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de Bruxelles.2 réactions


Les coulisses du futur : un outil virtuel contre la dépression post-partum

Les coulisses du futur : un outil virtuel contre la dépression post-partum

Dans une société qui idéalise la maternité, la dépression post-partum est un tabou. Pourtant, elle est fréquente. L'application Happy Mum est développée afin de suivre et d'aider les jeunes mamans durant toute l'année qui suit leur accouchement.3 réactions


La KU Leuven classée meilleure université belge

La KU Leuven classée meilleure université belge

L'université de Mons fait son entrée au classement annuel "QS World University Rankings", publié mardi, élevant à huit le nombre d'établissements belges y figurant, contre sept en 2015. Depuis la précédente édition, deux universités ont amélioré leur position, tandis que cinq ont régressé.5 réactions


Des grands dauphins de la Manche contaminés par les PCB et le mercure

Des grands dauphins de la Manche contaminés par les PCB et le mercure

La plus importante colonie de grands dauphins en Europe, dans la Manche, est contaminée de façon "assez alarmante" aux polychlorobiphényles (PCB) et au mercure, a indiqué vendredi l'auteur d'une étude sur cette colonie. Les analyses des prélèvements ont été faites dans un laboratoire de l'université de Liège.1 réactions



Les universités en justice contre la Région wallonne

Les universités en justice contre la Région wallonne

Les universités wallonnes viennent de charger leurs avocats d'engager une procédure judiciaire contre la Région wallonne pour la contraindre à leur verser des subsides européens qui sont actuellement bloqués, rapporte La Libre Belgique. Les montants dont les universités pourraient être privées s'élèvent à environ 10 millions d'euros.