La main amputée d'un garçon syrien, témoin de la brutalité de l'EI

La main amputée d'un garçon syrien, témoin de la brutalité de l'EI

Les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont été chassés il y a sept mois de sa localité syrienne d'Al-Hol, mais pour Bachar Qassem, 16 ans, sa main qu'ils ont tranchée est un souvenir indélébile de leur cruauté.14 réactions