Une petite ville espagnole annule les corridas pour financer les manuels scolaires
Une petite ville espagnole annule les corridas pour financer les manuels scolaires
Une petite ville espagnole annule les corridas pour financer les manuels scolaires
Une petite ville espagnole annule les corridas pour financer les manuels scolaires
Une petite ville espagnole annule les corridas pour financer les manuels scolaires
Une petite ville espagnole annule les corridas pour financer les manuels scolaires
Une petite ville espagnole annule les corridas pour financer les manuels scolaires
Une petite ville espagnole annule les corridas pour financer les manuels scolaires
3159369Il y , partout des gens biens2015-07-30 06:40:25Chris Barthe159157Très bien, excellente initiative, les corridas devraient être interdites une fois pour toutes? C'est d'une cruauté innommable.2015-07-29 18:47:10Christine Ergo159025C'est encore une initiative de cette sale gauche comme diraient certains.2015-07-29 15:40:08Jacques Duvivier4078892015-07-29 14:05:252015-07-29 14:05:26The GuardianPas de parutionNormalArticleCéline BouckaertPar Céline BouckaertInternationalLeVif

Une petite ville espagnole annule les corridas pour financer les manuels scolaires

Selon The Guardian, Villafranca de los Caballeros, un village espagnol situé dans la province de Tolède, a décidé de mettre fin à sa tradition de spectacles de tauromachie pour subsidier les manuels scolaires des élèves.

yesCéline Bouckaert2015-07-29 14:05:29http://www.levif.be/actualite/international/une-petite-ville-espagnole-annule-les-corridas-pour-financer-les-manuels-scolaires/article-normal-407889.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/une-petite-ville-espagnole-annule-les-corridas-pour-financer-les-manuels-scolaires/article-normal-407889.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Une petite ville espagnole annule les corridas pour financer les manuels scolaires

Interrogé par le quotidien britannique The Guardian, le maire socialiste de la commune Julián Bolaños explique sa décision qui sera votée au conseil communal de jeudi. "C'est une question de priorités. La ville est fort touchée par le chômage et beaucoup de gens n'ont tout simplement pas d'argent pour acheter des fournitures scolaires à leurs enfants". Il s'attend à ce que la motion passe sans problème.

Même si le maire n'aime pas les corridas qu'il qualifie de "spectacles cruels", il souligne que sa décision n'est pas motivée par son avis personnel. "Nous ne sommes pas contre les corridas. Mais on peut utiliser l'argent à d'autres fins". L'annulation des spectacles de tauromachie devrait libérer 18 000 euros pour l'achat des manuels scolaires.

Jusqu'à présent, le maire n'a reçu que des réactions positives. Selon lui, même les amateurs de corrida comprennent que certaines familles ne peuvent vraiment pas payer les manuels de leurs enfants et que le financement de la tauromachie n'est pas une priorité.

119bouckaert-celineBouckaertCéline reporter/assets/159/avatar_81633.jpgceline.bouckaert@levif.beTraductrice / journaliste newsroom Roulartahttp://www.levif.be/actualite/auteurs/celine-bouckaert-119.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/celine-bouckaert-119.htmlespagnecorridatauromachie