Grogne des policiers après la décision de Jambon d'envoyer des renforts à Calais

Grogne des policiers après la décision de Jambon d'envoyer des renforts à Calais

En réaction à la décision du ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) de mobiliser 120 policiers à la frontière française dans les prochains jours en vue de la fermeture du camp de migrants de Calais lundi, les syndicats de la police ont fait part vendredi de la possibilité d'activer en front commun (CGSP, SLFP, CSC et SNPS) le préavis de grève de la CGSP qui court depuis le début de l'année en cas de manquement aux conditions de travail des policiers.5 réactions