Stanleyville : "Spaak et Davignon ont joué avec la vie des otages"

Stanleyville : "Spaak et Davignon ont joué avec la vie des otages"

Il y a cinquante ans, les paras belges sautaient sur Stanleyville. Nom de code de la plus grande opération de sauvetage humanitaire de notre histoire : "Dragon rouge". Pour le chercheur Ludo De Witte, les priorités belges étaient surtout militaires, politiques et financières.13 réactions


Il y a 50 ans débutait à Stanleyville la "plus grande prise d'otages du 20e siècle"

Il y a 50 ans débutait à Stanleyville la "plus grande prise d'otages du 20e siècle"

Il y a cinquante ans, le 5 août 1964, des rebelles congolais s'emparaient de la ville de Stanleyville, aujourd'hui Kisangani, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, et allaient retenir en otages plus de 1.600 personnes, dont 525 Belges, alors que des situations similaires se reproduisaient dans d'autres villes de l'est congolais.