Les premières excuses du fabricant du Softenon déçoivent

Les premières excuses du fabricant du Softenon déçoivent

Les premières excuses du fabricant allemand de la Thalidomide (Softenon), Grunenthal, aux milliers d'enfants victimes de ce médicament, 50 ans après les premiers cas de malformations, ont provoqué samedi une vague d'émotion suscitant l'effroi dans les pays touchés par le désastre pharmaceutique.


14 victimes du Softenon font appel

14 victimes du Softenon font appel

Les appelants ont constaté que le jugement de première instance n'a pas été signé et s'indignent de voir que la presse a été informée avant eux. Ils réclament un montant provisionnel d'indemnisation d'un million d'euros chacun.


Ouverture du procès des victimes du Softenon

Ouverture du procès des victimes du Softenon

Le procès des victimes belges du médicament Softenon contre l'Etat belge débute aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Les victimes en attendent beaucoup, et d'abord une reconnaissance de leurs souffrances. Le Thalidomide est à nouveau vendu, sous un autre nom, en Belgique.