Une école condamnée à modifier une note sous peine d'une astreinte de 1.250 euros

Une école condamnée à modifier une note sous peine d'une astreinte de 1.250 euros

Le Conseil d'Etat a décidé d'imposer au collège Sint-Jan-Berckmans de Genk de modifier la note finale d'une élève de cinquième secondaire atteinte de dyslexie sous peine d'une astreinte de 1.250 euros par jour, estimant que l'élève avait reçu à tort une note finale lui empêchant d'accéder à la sixième secondaire.