Instaurer un service civique ou militaire obligatoire permet de nous armer contre la polarisation croissante

Instaurer un service civique ou militaire obligatoire permet de nous armer contre la polarisation croissante

Groupe du vendredi - Aujourd'hui aussi, nous sommes en guerre. Et nous ne luttons pas uniquement contre les djihadistes de l'Etat Islamique. Plus près de nous, depuis la récente vague d'attentats, il nous faut d'abord nous armer contre la polarisation croissante entre les musulmans (européens) d'une part et le reste de la communauté.30 réactions


Par peur de la Russie, la Lituanie rétablit le service militaire obligatoire

Par peur de la Russie, la Lituanie rétablit le service militaire obligatoire

La Lituanie va rétablir temporairement le service militaire obligatoire, vu "l'actuel environnement géopolitique", a annoncé mardi la présidente lituanienne Dalia Grybauskaite, alors que son pays craint le grand voisin russe, son ancienne puissance dominante.2 réactions


De l'urgente nécessité d'un service civique

De l'urgente nécessité d'un service civique

Pascal De Sutter - "Nous avons un besoin urgentissime de créer un service civique d'intégration sociale. Apprendre aux jeunes qu'ils n'ont pas que des droits mais aussi des devoirs."48 réactions


Plus de 500 candidats pour le service militaire volontaire

Plus de 500 candidats pour le service militaire volontaire

Près de 540 jeunes se sont déjà inscrits à la Défense pour le service militaire volontaire. Septante pourcent des intéressés sont des francophones, a indiqué la porte-parole de la Défense, Ingrid Baeck. Les inscriptions pour les 155 premières places se clôtureront vendredi matin.


Peter De Crem lance le "service militaire volontaire"

Peter De Crem lance le "service militaire volontaire"

Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, a lancé aujourd'hui le nouveau "service militaire volontaire" en adressant trois lettres électroniques à des à des jeunes candidats. Cette formule vise à recruter des militaires de toutes catégories (officiers, sous-officiers et soldats) pour une période de 24 à 36 mois, voire 48 mois. Les trois lettres ont été adressées à des jeunes d'Anderlecht, de Nivelles et d'Eupen.