Thalys: des portiques de sécurité avant Noël en France

Thalys: des portiques de sécurité avant Noël en France

La France installera avant le 20 décembre des portiques de sécurité pour l'accès aux lignes ferroviaires Thalys, menant à la Belgique et aux Pays-Bas, comme ce qui existe déjà pour l'Eurostar à destination du Royaume-Uni, a confirmé dimanche la ministre française des Transports, Ségolène Royal.


Le patron de Ferrero croyait Ségolène Royal friande de Nutella

Le patron de Ferrero croyait Ségolène Royal friande de Nutella

Le patron du groupe italien Ferrero, Giovanni Ferrero, s'est dit vendredi "étonné" de la polémique suscitée en juin par la ministre française de l'Environnement Ségolène Royal au sujet du Nutella, soulignant qu'il l'en croyait jusqu'ici friande.


Greenpeace: "Non, il ne faut pas boycotter le Nutella"

Greenpeace: "Non, il ne faut pas boycotter le Nutella"

Alors que la ministre de l'écologie française Ségolène Royal accuse le Nutella de contribuer à la déforestation à cause de l'huile de palme qu'il contient, Greenpeace vole au secours de Ferrero, l'entreprise italienne qui produit la célèbre pâte à tartiner.24 réactions


Ségolène Royal présente ses "excuses pour la polémique" Nutella

Ségolène Royal présente ses "excuses pour la polémique" Nutella

La ministre française de l'Environnement Ségolène Royal a présenté mercredi ses "excuses pour la polémique" provoquée par son appel à cesser de manger du Nutella qu'elle avait accusé de contribuer à la déforestation en raison de son recours massif à l'huile de palme.2 réactions



Ségolène Royal s'en prend au Nutella, ennemi des forêts

Ségolène Royal s'en prend au Nutella, ennemi des forêts

La ministre française de l'Ecologie Ségolène Royal s'en est pris au Nutella, accusé, au grand dam de son fabricant italien Ferrero, de contribuer à la déforestation de par son recours massif à l'huile de palme.1 réactions


Ségolène Royal, l'emmerdeuse

Ségolène Royal, l'emmerdeuse

Ségolène Royal n'a de règles que celles qu'elle se fixe, de comptes à rendre à personne, sauf... au président français. Elle n'a pas changé, toujours aussi intraitable et cassante, toujours aussi courageuse et obstinée pour défendre ce en quoi elle croit.


Baptêmes étudiants : Elio Di Rupo répond à Ségolène Royal

Baptêmes étudiants : Elio Di Rupo répond à Ségolène Royal

Dans une lettre adressée à Elio Di Rupo, Ségolène Royal suggérait qu'il interdise les baptêmes estudiantins en Belgique comme elle l'avait elle-même fait il y a 15 ans en France avec le bizutage. Suite à la question d'un internaute sur Twitter, Elio Di Rupo a répondu à de l'ex-candidate à l'élection présidentielle française.



Ségolène Royal : "J'ai un charisme, de l'aura, du poids"

Ségolène Royal : "J'ai un charisme, de l'aura, du poids"

Ségolène Royal a fait une sortie remarquée dans l'hebdomadaire français Le Point ce mercredi. L'article intitulé "Royal la dame des piques" n'a pas plu à l'intéressée qui a réfuté les propos qui lui sont prêtés.


Ségolène Royal : "Je ne suis pas un robot"

Ségolène Royal : "Je ne suis pas un robot"

La candidature de Ségolène Royal aux législatives est mise à mal. Son rival de gauche, Olivier Falorni, est donné vainqueur dans les derniers sondages après l'affaire du tweet de Valérie Trierweiler. Dans Libération, l'ex-candidate explique que la pique de la première dame l'a blessée.


France : la première bourde de Valérie Trierweiler

France : la première bourde de Valérie Trierweiler

Effervescence à quelques jours du second tour des législatives en France. Alors que François Hollande a apporté son soutien à son ex-compagne Ségolène Royal, candidate à La Rochelle, son actuelle dame de coeur, Valérie Trierweiler, a apporté son soutien sur Twitter à l'opposant de celle-ci, Olivier Falorni.


France : Ségolène Royal tacle ses concurrents

France : Ségolène Royal tacle ses concurrents

Les réflexions de Ségolène Royal, candidate à la primaire socialiste, sur ses concurrents sont pour le moins vachardes. Des piques qui ne devraient pas rester sans suite dans le climat tendu des primaires socialistes.