La Révolution culturelle et l'impitoyable Madame Mao

La Révolution culturelle et l'impitoyable Madame Mao

Un mot déplacé, une simple objection... Sous la Révolution culturelle, il en fallait peu à la toute-puissante épouse de Mao Tsé-toung, Jiang Qing, intronisée patronne de la culture, pour persécuter impitoyablement un artiste.3 réactions