À quoi va bien servir une 4e amnistie fiscale pour les fraudeurs ?

À quoi va bien servir une 4e amnistie fiscale pour les fraudeurs ?

Le gouvernement lance une nouvelle régularisation fiscale. C'est la quatrième amnistie offerte aux fraudeurs. Reste-t-il beaucoup de capitaux à rapatrier ? N'a-t-on pas épuisé le filon ? Comment persuader les contribuables concernés de s'absoudre ? Décryptage de la DLU-4.1 réactions


La régularisation fiscale rapporte (très) gros à l'Etat

La régularisation fiscale rapporte (très) gros à l'Etat

L'Etat a engrangé à ce stade 325 millions d'euros de recettes supplémentaires provenant de la régularisation fiscale par rapport à ce qui a été inscrit au budget 2013, a annoncé vendredi le ministre des Finances, Koen Geens.


Des bons d'Etat contre une régularisation fiscale ?

Des bons d'Etat contre une régularisation fiscale ?

Plus de deux milliards d'euros en quatre jours à peine. C'est la ruée vers le bon d'Etat. Et la dernière souscription rapporte gros au Trésor public. Tout le monde s'en félicite. Mais il y avait encore mieux à faire, doit penser Didier Reynders (MR). Si ça ne tenait qu'au ministre des Finances, il aurait été encore plus loin: en liant investissement dans des bons d'Etat et régularisation fiscale.