Les réfugiés syriens victimes collatérales des attentats à Paris

Les réfugiés syriens victimes collatérales des attentats à Paris

Près de la moitié des 50 États américains s'opposaient lundi à l'accueil des réfugiés syriens, après les attentats de Paris, au risque de faire l'amalgame entre "réfugiés" et "terrorisme" dénoncé par le président Barack Obama.