ING aurait bénéficié de 2,3 milliards d'euros de ristournes fiscales, selon les calculs du PTB
ING aurait bénéficié de 2,3 milliards d'euros de ristournes fiscales, selon les calculs du PTB
ING aurait bénéficié de 2,3 milliards d'euros de ristournes fiscales, selon les calculs du PTB
ING aurait bénéficié de 2,3 milliards d'euros de ristournes fiscales, selon les calculs du PTB
ING aurait bénéficié de 2,3 milliards d'euros de ristournes fiscales, selon les calculs du PTB
ING aurait bénéficié de 2,3 milliards d'euros de ristournes fiscales, selon les calculs du PTB
ING aurait bénéficié de 2,3 milliards d'euros de ristournes fiscales, selon les calculs du PTB
ING aurait bénéficié de 2,3 milliards d'euros de ristournes fiscales, selon les calculs du PTB
35453401ING VOYOUS ! ING PANAMA PAPERS !2016-10-08 10:46:43Joséphine Pécoraro450953En attendant, le patron va toucher plus et le travailleur moins. Cherchez l'erreur2016-10-04 15:59:34Giovanni NERI450879Si la Belgique ne fait pas son shopping il n'y aura plus aucune multinationale en Belgique. Pourquoi pensez vous que Ryanair et Audi sont en Belgique? Pour les beaux yeux d'Elio et d'Onkelinx?2016-10-04 14:29:31Jef Dubois450489Le professeur Colmant qui est à la base des 'intérêt notionnels" dit qu'il faut changer cela mais la droit, le MR ne veulent pas y toucher...normal car ce sont leurs pourvoyeurs de finances qui seraient touchés..... Et le bon peuple votent pour ces partis.2016-10-04 00:46:38Demoulin Marcel450487Il faut mettre fin au shopping fiscal des multinationales en Europe, ce sont touts les citoyens européens qui en font les frais. De même les traités CETA et le TTIP défendu par le MR et la droite, doivent être mis à la poubelle, car ils donnent encore plus de pouvoir aux financiers et au multinationales. L'union européenne est devenue l'Europe des marchand parce que l'on a omis d'y mettre des traités qui traitent du sociale et du fiscal. Alors cela suffit.2016-10-04 00:37:37Demoulin Marcel450305L'impôt des sociétés est mal conçu. On se scandalise de certaines de ses conséquences, mais ce ne sont pas les entreprises qu'il faut accuser de profiter de la loi. Il faut incriminer la loi qui est mauvaise, ceux qui l'ont votée et n'ont rien vu venir, parce qu'au fond ils n'y connaissaient rien. Et ignoraient ou voulaient ignorer la vieille proposition libérale d'impôt forfaitaire sur le capital physique. Il est vrai que c'était l'époque ou le libéralisme était de gauche, et cette proposition a d'autant moins de chances d'être retenue aujourd'hui qu'on situerait ses partisans à la gauche de l'extrême-gauche. Par exemple le PTB avec sa taxe sur les millionnaires est nettement plus timide.2016-10-03 18:55:52Baudouin Petit450227Les immenses cadeaux fiscaux fait à ING (ou toute autre multinationale) n'ont rien empêché. Ils sont gonflé les dividendes.2016-10-03 17:47:22Roger Roland450029Comme il y a une clientèle en Belgique pour les banques, il y en aura toujours qui s'installeront chez nous quand bien même elles devraient payer un taux d'impôt de 33% sur leurs bénéfices. Il est évident qu'une simplification de la législation fiscale s'impose pour éviter que des niches fiscales profitent toujours aux plus retords. Par ailleurs, une harmonisation fiscale européenne s'impose car il est incohérent de disposer d'une zone de libre-échange totale et d'une monnaie commune sans que les autres piliers de l'économie, à savoir les législations sociales et fiscales, soient harmonisées. Sinon, on plongera dans les dévaluations sociales et fiscales compétitives, de même manière que l'on avait plongé dans les dévaluations monétaires compétitives dans les années 30, entraînant la catastrophe sociale qui amena Hitler au pouvoir.2016-10-03 15:46:35Bernard Bachelart449979Erratum "avait " dû payer.2016-10-03 14:46:24Devillers Jean-Marie449977Il est évident que si ING aurait dû payer 33.99% ils ne seraient jamais venus en Belgique, pas fous non!2016-10-03 14:45:39Devillers Jean-Marie449949Cela a-t-il été fait illégalement ??? NON !!! , Alors où est le problème si les lois nt été mal faites par le passé ??? Les communistes, quelle que soit leur appellation et où que ce soit, n'ont jamais réussi à faire autre chose que de foutre la merde. La capitalisme, c'est l'exploitation de l'homme par l'homme, le communisme c'est le contraire !!. Si vous supprimez les niches fiscales des entreprises, elle ferment leurs portes chez nous et elles vont ailleurs où elles ne sont pas emmerdées par des syndicats resté au temps de Germinal, des grévistes façon Goblet et Raymonde, et des casseurs débiles au quotient intellectuel inférieur à celui d'une moule d'étang.2016-10-03 14:25:54Michel Van Ertvelde449853Le père des intérêts notionnels, Bruno Colmant, a écrit que sous leur forme actuelle, ils devraient être supprimés. Il espérait que ce système encourageraient les entreprises à pratiquer l'auto-financement de leurs investissements, ce qui pourrait créer de l'emploi. Le système a très peu profité aux PME, qui sont de plus en plus les créatrices d'emplois, à l'inverse des multinationales, qui ne cessent de "restructurer". En revanche, les grosses sociétés, bénéficiant des meilleurs spécialistes en fiscalité, ont pu profiter au maximum du système en le détournant de son objectif premier.2016-10-03 13:30:22Bernard Bachelart449737Ben voilà la solution aux 4 milliards manquant au budget du "petit" Michel! Pas besoin de pleurer: faut faire ce qu'il y a lieu de faire: ayez donc le courage d'enfin amener à raison tous ces flagorneurs qui s'envoient sans sourciller 28% d'augmentation de salaire.2016-10-03 12:18:16Gabriel SAINTMARD449571La banque a payé 12,5% d'impôts ces 10 dernières années. Lla politique de cadeaux fiscaux aux grosses entreprises date donc de l'époque des socialistes au pouvoir. Quels mensonges surprises hypocrites ce PS nous réservera encore ...2016-10-03 11:04:30Marc Baeyens449511@francoisfrank >>Ras le bol de ceux qui critiquent les opportunités qu'ils auraient également choisies si ils en avaient eu l'occasion !<< (sic). Exactement. Si j'ai la possibilité d'obtenir une déduction fiscale sur ma feuille d'impôt, je ne vais quand même pas m'en priver. C'est ce qu'on appelle le choix de la voie la moins taxée.2016-10-03 10:22:49eric hourant449485Francois Frank C'est bien pour cela qu'il faudrait que l'abrogation de toutes ces lois scélérates figure au programme d'un parti politique et que cela soit non négociable lors de la formation d'un futur gouvernement. Mais quel parti osera ? Les partis sont les représentants de ceux qui votent pour eux et cela, il ne faut pas l'oublier ! Beaucoup de gens se déchargent sur les partis politiques en cas de problèmes, mais ils oublient de dire que c'est eux qui permettent que cette politique se perpétue.2016-10-03 10:06:14Jacques Duvivier449477SVP qu'ils tirent à boulet rouges sur les ministres qui ont établi ces lois fiscales, mais pas sur les entreprises qui ont respecté la loi !!!! Idem pour les panneaux photo-voltaïques : si un mandataire du PTB a eu les primes, on ne va pas le traiter d'incivique, même si maintenant on les a supprimées car elles s'avèrent invivables pour la collectivité!!!! Le crétin à épingler au mur est le ministre qui a fait voter cette loi, sans étudier son impact en cas de succès de masse... pas l'usager qui a saisi une opportunité parfaitement légale !!!! Ras le bol de ceux qui critiquent les opportunités qu'ils auraient également choisies si ils en avaient eu l'occasion !2016-10-03 09:54:41Francois Frank449471Walter Huybrecht Sur ce plan là je suis d'accord avec vous et en plus on vient se plaindre que BXL est engorgée chaque matin...!2016-10-03 09:40:39Jacques Duvivier449455"vous voulez parler du grand benêt et de la Barbie représentante en mode ?""" Absolument pas, insignifiant sur le plan du pays, mais de toute cette flotte de faux véhicules "utilitaires " à la mode. Surpuissants, sur-consommation, frais déduits dans les "frais de fonctionnement" ' qui incitent à une conduite agressive, quî sont "hors normes" dans la circulation citadine et dans les parkings. Dans les années 60-70 les arguments de vente étaient un cx très bas. Avec une caisse carrée sur des pneumatiques de 255 de large, le cx doit se comparer à celui d'un bus. Mais puisque cela est déductible, pourquoi se gêner?2016-10-03 09:22:51Walter Huybrecht449445Celui qui sait calculer calcule en % . Jetter des milliards a la face du bon petit peuple n'est que manipulation. Les intérêts nototionels sont applicable aux PME egalement, les dividends tournent autour des 6% brut (avant taxes et frais) et ne representent qu'une avance sur la plus-value esperée (avant risques) , que elke tourne autour des 10% , toujours brut. Personne ne vous empeche d'en acheter et d'assumer vos calculs des risques. Ce qui pourrait être mis sur table sont les bonus et les parachutes de la haute direction et l'absence de responsabilités légales.2016-10-03 09:12:23Walter Huybrecht449437Mais enfin, puisqu'on vous dit que c'est normal...surtout en temps de crise !2016-10-03 09:06:04Jacques Duvivier449419Les calculs sont peut-être justes mais le tout est de savoir si ING avait réellement dû payer les prohibitifs "33,99%", parlerait-on encore maintenant d'une problématique ING en Belgique?2016-10-03 08:35:16Pierre catrice449413J'ignorais que le PTB se soit doté de brillants économistes... ceux qui ont quitté Ecolo ?2016-10-03 08:26:51Georges Vassaux449383Comme si l'anticipation n'était pas génétiquement inscrite dans le cerveau des administrateurs et managers! Mensonges et manipulation de masse. Mais au lieu de 4000 emplois, seulement 400 et une sortie soit disant coûteuse... Aux yeux des citoyens, une victoire. Les syndicats, les managers, tous pourront sortir la tête haute, sans avoir perdu la face...2016-10-03 07:13:26Elène Delacroix449327Raoul Hedebouw se prend déjà pour Nikita Krouchtchev, avec ses commissaires politiques. Il n'attirera jamais que les débiles déçus du socialisme d'Elio Dix Roupettes.2016-10-02 21:58:42Jacques DELOIS449277M.Huybrecht, vous voulez parler du grand benêt et de la Barbie représentante en mode ?2016-10-02 19:51:54Jean-Marie Charles449243@baudouinlabrique >>Ce n'est pas parce que c'est légal que c'est juste !<< (sic). En tous les cas, le système des intérêts notionnels est équitable. Cela dit, on peut bien entendu s'en passer et laisser filer les entreprises vers des pays européens à la fiscalité nettement plus avantageuse. Cela continuera à être le cas tant que la fiscalité n'est pas européenne.2016-10-02 18:55:44eric hourant449217(suite et fin) la réserve d'or en Chine est de l'ordre de 1.189,70 Milliard €. Sa réserve de change est estimée à 3.250 Milliards d'Euros...de quoi acheter cash la majorité des PME européennes et d'y appliquer les normes de travail chinoises... A votre bonne santé Camarades Hedebouw et Mertens.2016-10-02 18:02:26christian dorpel449189"Le passage à la digitalisation" des banques n'est pas un fait nouveau et c'est bien avant ce jour qu'il aurait fallu s'en inquiéter. La robotisation totale de la production manufacturière (déjà bien implantée en Chine) ne semble pas émouvoir le PTB. Il faudra encore que nous ayons "le nez dans le caca" pour comprendre que le monde a changé. Que dit le PTB sur la main mise de la production électrique européenne par la Chine ????Nada, nada et nada, ce parti préfère célébrer les vedettes d'un passé terrifiant: des Staline, des Marx, des Béria.....et chanter l'Internationale avec quelques vedettes du PS.2016-10-02 17:40:00christian dorpel449163Mais c'est bien sûr, tout cela est légal ..... aucun commentaire idiot pour mettre cela sur le dos du PS ! Au fait, rappelez-nous la couleur du ministre des finances qui a instauré cet odieux système discriminatoire par rapport aux citrons pressés qui constituent la majorité de la population ? N'était-ce pas un schtroumpf, un des MeRdiques qui sont à la base de la déconfiture financière du pays !2016-10-02 17:26:27william manoff449151@ Eric Hourant. Ce n'est pas parce que c'est légal que c'est juste ! Tout le système économique mondial est basé sur l'économie de marché et donc du profit colossalement destiné aux multinationales et aux actionnaires qui bénéficient de systèmes fiscaux et d'ingénierie fiscale pour éluder l'impôt et en toute légalité (du moins sur le plan national).2016-10-02 17:21:48Baudouin Labrique449149Injustice sociale ? Les bobos qui s'offrent des mini chars d'assaut pour conduire leurs bébés-bobos a l'école et portent les frais en deduction fiscale le dont en toute légalité.2016-10-02 17:19:42Walter Huybrecht449147eric hourant évidemment !2016-10-02 17:15:47Leslie Broughton449139@baudouinlabrique >>cette injustice fiscale que dénonce à juste titre le PTB<< (sic) Mais où donc voyez-vous là, une injustice fiscale. Toutes les entreprises qui répondent aux critères définis peuvent utiliser les intérêts notionnels. Un paquet de PME ont pu y avoir accès. Cela a profité aux entreprises et c'est une très bonne chose.2016-10-02 17:06:51eric hourant449125La riposte rapide et efficace ne serait-elle pas cette réponse de la bergère au berger : des commerçants d'un petit village copient l'évasion fiscale des multinationales. (http://www.levif.be/actualite/international/des-commercants-d-un-petit-village-copient-l-evasion-fiscale-des-multinationales/article-normal-433227.html ? En effet, marre de cette injustice fiscale que dénonce à juste titre le PTB (pour lequel je ne compterais voter que s'il mettait à son programme une "démocratie délibérative" telle qu'on la trouve en Islande où c'est un groupe de citoyens tirés au sort qui décide de tout et que les politiques ne font qu'appliquer !).2016-10-02 16:44:48Baudouin Labrique5574172016-10-02 16:32:342016-10-02 16:32:34BelgaPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifBelgiqueBanque et financeLeVif

ING aurait bénéficié de 2,3 milliards d'euros de ristournes fiscales, selon les calculs du PTB

Ces 10 dernières années, ING Belgique a bénéficié de 2,3 milliards d'euros de ristournes fiscales, dont 1,9 milliard déduit sous forme d'intérêts notionnels, selon une étude du PTB publiée dimanche.

yesAurélie Wehrlin2016-10-02 16:32:59http://www.levif.be/actualite/belgique/ing-aurait-beneficie-de-2-3-milliards-d-euros-de-ristournes-fiscales-selon-les-calculs-du-ptb/article-normal-557417.htmlhttp://m.levif.be/actualite/belgique/ing-aurait-beneficie-de-2-3-milliards-d-euros-de-ristournes-fiscales-selon-les-calculs-du-ptb/article-normal-557417.htmlhttp://www.levif.be/actualite/belgique/http://m.levif.be/actualite/belgique/http://trends.levif.be/economie/banque-et-finance/http://m.trends.levif.be/economie/banque-et-finance/
ING aurait bénéficié de 2,3 milliards d'euros de ristournes fiscales, selon les calculs du PTB

Ce lundi matin, doit se tenir un conseil d'entreprise extraordinaire à ING Belgique. Une restructuration d'ampleur, touchant le réseau d'agences et une grosse partie du personnel, devrait être annoncée à cette occasion. Pour le PTB, qui a épluché les comptes annuels d'ING Belgique, cela montre une nouvelle fois "que la politique de cadeaux fiscaux aux grosses entreprises ne protège pas l'emploi, coûte énormément à l'Etat et sert à augmenter les dividendes versés aux actionnaires".

Le parti d'extrême gauche a calculé que, en 10 ans, les activités d'ING Belgique avaient généré un bénéfice avant impôt de 10,9 milliards d'euros, sur lesquels la banque a payé 12,5% d'impôts. "Ce faible taux d'imposition est dû aux différents mécanismes de déduction fiscale que la banque a pu opérer sur ses bénéfices. Ainsi, ces 10 dernières années, la déduction des intérêts notionnels s'élève à 1,9 milliard d'euros.

Si la société avait payé le taux normal de l'impôt des sociétés, soit 33,99%, elle aurait payé 3,7 milliards au lieu de 1,4 milliard. La ristourne fiscale dont a bénéficié ING Belgique s'élève donc à 2,3 milliards", rapporte le service d'études du PTB.

Parallèlement, 7,2 milliards d'euros ont été versés en dividendes. Alors que le personnel de la banque a consenti de nombreux sacrifices, le CEO d'ING, Ralph Hamers, s'est octroyé une augmentation de 28% sur son salaire, s'indigne encore le PTB.

LOW77vif-leVifLereporterhttp://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlRalph HamersING BelgiquePTBEtatING