"Lutter contre la radicalisation, c'est comme administrer du paracétamol contre la fièvre"

"Lutter contre la radicalisation, c'est comme administrer du paracétamol contre la fièvre"

Pour l'expert en terrorisme, Rik Coolsaet, la politique belge antiterroriste n'est pas au point. "C'est une erreur de considérer les djihadistes partis en Syrie comme des fanas religieux. La lutte contre la radicalisation ne peut être une lutte contre une idéologie". Il avance quatre principes à respecter dans l'approche de la radicalisation.15 réactions