Une seule voiture de police barrait la Promenade des Anglais le 14 juillet
Une seule voiture de police barrait la Promenade des Anglais le 14 juillet
Une seule voiture de police barrait la Promenade des Anglais le 14 juillet
Une seule voiture de police barrait la Promenade des Anglais le 14 juillet
Une seule voiture de police barrait la Promenade des Anglais le 14 juillet
Une seule voiture de police barrait la Promenade des Anglais le 14 juillet
Une seule voiture de police barrait la Promenade des Anglais le 14 juillet
Une seule voiture de police barrait la Promenade des Anglais le 14 juillet
29400479Et les 'autorités' françaises qui avaient démesurément 'critiqués les Services de Sécurité Belges' !! Le Procureur Français Collins (?) et ses acolytes feraient mieux de regarder de plus près dans leurs 'chiottes' !!2016-07-22 14:43:53jean-pierre marlier400271Le tout sécurité de l'occupant en Pañestine. Rève et mensonge les Israéliens vivent dans la par la faute du criminel Netanhayu et les Francais ídem gràce au copain du précédent le Francais de fraìche date Valls qui envoie ses compatriotas á la mort, Des familles juives francaises Font retour en europe incapables de vivre la peur au ventre en se promenant dans les rues un couteau peut les poignarder a tout moment2016-07-22 07:59:58marcel fryns400239Pour les bouchés du bocal. Si les services de sécurités d'un état ne savent pas au moins se servir de l'expérience d'autres pays comme Israël, ou les attaques en voitures, camions, camionnettes et tutti quanti sur des piétons sont quasi journalières et pratiquées depuis plus de quinze années, et se servir du béaba minimum à opposer aux terroristes sachant que chaque occasion de rassemblement est une opportunité rêvée pour ces cinglés en liberté , alors on peut se demander à quoi ces gens chargés de la sécurité passent leur temps et peuvent réellement servir...2016-07-22 01:08:43Philippe lecomte400237C'est cela, et l'extrême gauche de prévoir le futur. Complètement à la masse!!!2016-07-22 00:46:45Philippe lecomte400235C'est marrant tous ces gens qui croient savoir ce qui aurait dû être fait...je crois que c'est assez propre à l'extrême-droite de pouvoir prévoir le passé. Mdr!2016-07-22 00:41:32Remi Legoff400231On peut effacer le commentaire de Legoff, qui est totalement nul comme d'habitude. PAS d'accord avec Franck : Quand on barre la rue et qu'on laisse le passage libre sur le trottoir, c'est qu'on a bâclé son travail de policier (ou qu'on ne sait pas ce qu'est un 4x4 ou un camion). Ca c'est clair et sans équivoque. Flics français regardez dans votre assiette avant de critiquer les autres.2016-07-22 00:16:36Jean Cousin400227Que de génies pour réécrire l'histoire dans ces colonnes ! La prochaine fois, un militaire radicalisé piquera un blindé, ou un avion. Les forces de l'ordre ont - à chaque fois - une guerre de retard. Quant à Erdogan, le démocrate ottoman, il ne peut prétendre éradiquer le terrorisme bien que les moyens sécuritaires soient sans commune mesure avec les nôtres.2016-07-22 00:00:05Georges Meurice400211Ras le bol des critiques ! C'est impossible de prévoir toutes les possibilités d'attentats dans une société moderne... qui a des points faibles à cause de notre recherche de plus de rapidité, de transports performants, de sources d'énergies puissantes... Tout peut devenir une arme, ou un point faible... On ne peut protéger toutes les rédactions de journal, tous les rassemblements de personnes, tous les barrages, toutes les centrales nucléaires, tous les noeuds de communication, tous les centraux téléphoniques ou internet, tous les gratte-ciels, tous les lieux de pouvoir, tous les captages d'eau potable, toutes les industries chimiques, tous les stockages de produits inflammables etc... C'est impossible !!!!2016-07-21 23:28:51Francois Frank400209Il faut être bien formaté comme les musulmans pour tout réduire à un conflit droite - gauche ou gauche-droite !2016-07-21 23:25:27PHILIP COOPER400165Mr Legoff, votre commentaire est on ne peut plus abscons et même s'il reflète une petite partie de vérité, il n'en manipule pas moins l'essentiel de celle-ci.2016-07-21 21:10:04Philippe lecomte400073Molenbeek a aussi une bourgmestre de droite. La droite est dans la majorité à Molenbeek depuis 9 ans. A l'époque des attentats de Bruxelles et en Flandre, la bonne droite a sorti le bon vieux retraité Moureaux de son chapeau pour masquer les lourdes responsabilités de la Droite (avec un Ministre de l'Intérieur NVA)! Mais à Nice comme il y a un maire de la bonne droite française. Pour certain de la bonne droite belge, ce n'est évidemment pas une question de droite ou de gauche...certain commentaire est à géométrie variable!2016-07-21 18:23:41Remi Legoff400067Demandons a Israel de former notre police et autres services de sécurité. En Israel un musulman ils connaissent.2016-07-21 18:12:42Jef Dubois399943Ça n'est absolument pas un débat sur la gauche ou la droite, c'est un débat sur l'efficacité et surtout l'éfficience de services qui sont payés par et pour défendre la population et dont l'encadrement doit se poser les bonnes questions pour arriver aux bonnes solutions...2016-07-21 16:02:33Philippe lecomte399941Eh oui,même quand les lieux sont gérés par de gens "de droite",c'est le bordel!2016-07-21 15:54:01CLAUDE VAN HOUCKE399891La modestie ne les étouffe pas , cependant il faut reconnaître que la tolérance fut à nouveau de la partie . De plus , après l'attentat longuement préparé par des bandits de grand chemin , le petit président a affirmé que Nice est la plus belle ville du monde , tss tss , mais a oublié d'ajouter : "la moins bien protégée .2016-07-21 14:45:14PHILIP COOPER399813Fryns ... Cloaca Maxima ... est en verve aujourd'hui ... certainement un très mauvais transit ce matin ... pauvre type ... mais nullement à plaindre ... vade retro satanas ... !!!2016-07-21 13:32:18DIEGO MARTINEZ399807C'est très beau de montrer une photo avec des soldats mais ... où étaient-ils avec leurs armes ultra-modernes ... ?????????????2016-07-21 13:29:19DIEGO MARTINEZ399791On ne peut imaginer sereinement que des gens astreint à une réflexion professionnelle intense et rigoureuse n'ont pu, et en fonction d'exemple récurrents survenus en Israël, pays où le terrorisme est monnaie courante depuis plus de quinze ans, que ces services n'ont pu imaginer, puisque telle est leur fonction essentielle, qu'un carnage tel qu'il s'est déroulé était possible sur la promenade des anglais. Il s'agit donc la d'une preuve caractéristique de laxisme et d'incompétence des services français et dire que l'on ne sait pas tout prévoir n'est pas une excuse quand on n'est même pas capable de prévoir le minimum en fonction des expériences déjà connues...!!!??2016-07-21 13:13:40Philippe lecomte399779Lors d'une festivité locale, ce qui était le cas à Nice, même si c'était à l'occasion de la Fête Nationale, la sécurité incombe à l'autorité locale, le Maire de Nice, qui est donc LE responsable ! Mais il est sans doute plus facile pour un maire de droite (du parti de droite "Les Républicains") de faire porter le chapeau au gouvernement socialiste ...2016-07-21 13:04:05Francis Massaux399757@Remi Legoff. L'assassin s'y serait peut-être pris autrement, mais en multipliant les mesures de protection, on complique la "tâche" des terroristes et ayant peu de moyens, cela ne peu que statistiquement limiter les attentats2016-07-21 12:44:31Baudouin Labrique399729Tous les autres véhicules étaient en panne ou alors plus de budget pour le carburant ...2016-07-21 12:31:42DIEGO MARTINEZ399715Le pitre toujours plus pitre c'est dans ses gènes2016-07-21 12:25:03marcel fryns399703Remplacez Hollande par Erdogan et le terrorisme n'existe plus en France en 2017.2016-07-21 12:14:03Jef Dubois399695Je trouve la remarque de Graff complètement justifiée.2016-07-21 12:07:30Jef Dubois399685Toujours facile de refaire l'histoire après coup. En effet, ce qui "aurait dû" être fait à Nice aurait aussi dû l'être dans toutes les villes de France et du monde occidental. De plus, si ce qui "aurait dû" être fait avait été fait, l'assassin s'y serait pris autrement. Et autre chose "aurait dû" être fait...2016-07-21 12:02:44Remi Legoff399677@ M. Graf. Bien vu ! A l'époque des voitures et autres véhicules piégés, il est incroyable et inadmissible que ce que vous préconisez et qui tombe sous le sens n'ait pas été appliqué à Nice. Les Français peuvent bien critiquer les Belges (Molenbeek) ils feraient bien de balayer devant leur porte : une telle négligence est coupable et les familles de victimes et les blessés devraient porter plainte contre l'État français et la Mairie de Nice, complice d'une telle négligence.2016-07-21 11:58:46Baudouin Labrique399663Michel Graff. Quelle que soit les routes en Belgique ou en France, lors d'un barrage routier, on place des herses qui sont des instruments hérissés de pointes verticales. Hors à Nice, grosse lacune, il n'y en avaient pas.de part et d'autre de la promenade des Anglais. S'il y en avaient eut. le camion aurait fait maximum de 20 mètres sur sa lancée. Résultat, 84 morts et centaines de blessés. Distraction inacceptable ! j'espère que ce soir, après le passage des troupes du 21 juillet, on en placera...C'est classique cette dissuasion ! Je ne comprend pas.2016-07-21 11:37:37michel graff399643Selon Fryns il ne faut plus aller plus loin que la plage d'Estepona.2016-07-21 11:25:26Jef Dubois399621Il faut ètre criminel pour autoriser de tels rassemblements et il faut ètre c.. pour y aller2016-07-21 11:01:16marcel fryns5271452016-07-21 09:58:412016-07-21 09:59:18BelgaPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

Une seule voiture de police barrait la Promenade des Anglais le 14 juillet

Une seule voiture de police municipale barrait la Promenade des Anglais à Nice, à l'endroit où elle devenait piétonne, lorsqu'est arrivé le camion avec lequel un Tunisien a fait 84 morts le 14 juillet, affirme jeudi le quotidien français Libération.

yesVincent Genot2016-07-21 09:58:00http://www.levif.be/actualite/international/une-seule-voiture-de-police-barrait-la-promenade-des-anglais-le-14-juillet/article-normal-527145.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/une-seule-voiture-de-police-barrait-la-promenade-des-anglais-le-14-juillet/article-normal-527145.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Une seule voiture de police barrait la Promenade des Anglais le 14 juillet

Depuis cet attentat perpétré par Mohamed Lahouaiej Bouhlel, une vive polémique oppose la municipalité Les Républicains (principal parti de droite) au gouvernement socialiste sur le dispositif de sécurité mis en place ce soir là.

Selon Libération, qui s'appuie sur "une source policière qui a pu visionner les images de la vidéosurveillance (...), un seul véhicule de police, celui des agents municipaux, se trouvait au milieu de la chaussée, côté mer", à l'endroit où l'artère devenait piétonne.

Aucun membre de la police nationale n'est alors présent, toujours selon Libération, qui cite notamment un témoin. "Et pour cause, ceux-ci ont été relevés aux alentours de 20H30 par leurs collègues municipaux. Il n'y a donc aucune voiture de police nationale susceptible de barrer la chaussée", poursuit le quotidien.

Les autorités de l'Etat dans les Alpes-Maritimes (sud-est) avaient affirmé deux jours après l'attentat que "les points les plus sensibles", en ce soir de fête nationale à Nice, avaient été confiés "à des équipages de la police nationale, renforcés d'équipages de la police municipale".

"C'était le cas notamment du point d'entrée du camion, avec une interdiction d'accès matérialisée par le positionnement de véhicules bloquant l'accès à la chaussée", avait expliqué la préfecture, ajoutant que "le camion (avait) forcé le passage en montant sur le trottoir".

Mercredi, le Premier ministre Manuel Valls a affirmé que le dispositif de sécurité avait été "concerté, consenti et validé" par la mairie.

"Nouveau mensonge", lui ont répondu dans la foulée Christian Estrosi et Philippe Pradal, ancien et actuel maire de Nice.

"Les réunions dont le Premier ministre s'est fait l'écho sont des réunions préparatoires où la préfecture, qui pilote le dispositif de sécurité, réunit l'ensemble des services impliqués (...) et leur donne ses directives", ont assuré les deux hommes dans un communiqué.

Depuis l'attentat de Nice, troisième attaque meurtrière massive en 18 mois, le gouvernement socialiste est la cible de critiques virulentes de l'opposition de droite sur sa gestion de la lutte anti-terroriste, jugée trop laxiste.

LOW77vif-leVifLereporterhttp://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlActe de terrorismeMohamed Lahouaiej BouhlelManuel VallsChristian EstrosiPromenade des AnglaisNiceAlpes-Maritimes
Attentat de Nice: la "neutralisation" du tueur racontée par un policier
Attentat de Nice: la "neutralisation" du tueur racontée par un policier
Attentat de Nice: la "neutralisation" du tueur racontée par un policier
Attentat de Nice: la "neutralisation" du tueur racontée par un policier
Attentat de Nice: la "neutralisation" du tueur racontée par un policier
Attentat de Nice: la "neutralisation" du tueur racontée par un policier
Attentat de Nice: la "neutralisation" du tueur racontée par un policier
Attentat de Nice: la "neutralisation" du tueur racontée par un policier
6397887Les policiers qui ont attrapé le passant qui essayait de maîtriser le chauffeur méritent un zéro pointé... alors que ce citoyen, qui faisait leur travail, mérite une médaille et une bonne prime de courage !2016-07-19 04:56:17Francois Frank397731On devrait poursuivre ces policiers qui ont tiré sur un criminel, avant jugement. Avaient-ils besoin de tirer ? N'aurait-il pas été aussi efficace, d'agiter des ballonnets blancs ou des fleurs, devant le forcené ? Tiens où sont passé tous les trisomiques du forum, auxquels la vue d'un flingue file des boutons ???2016-07-18 19:40:38René Gérard397645@ Jean Cousin Il faudra encore beaucoup de morts avant que flics, gendarmes et autres fonctionnaires dépendant de tous les échelons n'aient pas peur de se faire taper sur les doigts s'ils "font du zèle," s'ils se font mal voir de la population avant les élections, si on a besoin de faire de la démagogie en faveur de tel ou électeur. Nice, ce n'est pas rien ! Et le président Hollande continue à ne pas vouloir désigner l'ennemi, à parler de bombarder en Syrie, et à concentrer son discours du 14 juillet - quelques heures avant l'attentat - sur le danger du populisme qui menace le monde entier et contre lequel il luttera de toutes ses forces. Cazeneuve oublie de parler renseignement et s'osbstine à nous leurrer en cherchant les liens - ou non - du tueur avec la hiérarchie du califat. Est-ce la bonne question ? .2016-07-18 17:54:07Simonpierre Delorme397601Le mieux aurait été qu il ne monte pas dans le camion .... De vraies mesures anti-intégristes élargies à leurs sympatisants ( très nombreux) devront un jour être prises ... mais combien de morts faudra-t-il encore pour que ces mesures soient simplement évoquées avant de penser oser imaginer les mettre en oeuvre ? 10,000 .... 20,000 .... faites vos jeux, rien ne va plus et priez que vos proches ne soient pas parmi ces sacrifiés ...2016-07-18 17:12:36christian wauthier397565Ils ont mis le temps ... !!!2016-07-18 16:50:04DIEGO MARTINEZ397539Merci messieurs, il aurait pu y avoir encore d 'autres morts, mais......un barrage de Police qui laisse le trottoir libre de passage, c'est débile !2016-07-18 16:36:19Jean Cousin5257532016-07-18 11:46:522016-07-18 11:46:52AFPPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

Attentat de Nice: la "neutralisation" du tueur racontée par un policier

Le feu d'artifice du 14-Juillet à Nice vient de se terminer. Un appel radio signale qu'un camion a percuté des passants. La foule court "dans tous les sens", des corps gisent au sol. Voici l'intervention des forces de l'ordre racontée par l'un des trois policiers qui ont abattu le tueur, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel.

yesVincent Genot2016-07-18 11:47:13http://www.levif.be/actualite/international/attentat-de-nice-la-neutralisation-du-tueur-racontee-par-un-policier/article-normal-525753.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/attentat-de-nice-la-neutralisation-du-tueur-racontee-par-un-policier/article-normal-525753.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Attentat de Nice: la "neutralisation" du tueur racontée par un policier

Posté à l'angle d'une avenue et de la Promenade des Anglais, une équipe de la "brigade spécialisée de terrain" de la police - une femme et deux hommes - observe les nombreux spectateurs prendre le chemin du retour.

Ces trois policiers sont chargés de "sécuriser la Promenade conformément au service d'ordre", raconte l'un d'entre eux dans un procès-verbal dont l'AFP a pris connaissance dimanche.

Ils reçoivent alors un appel radio leur indiquant qu'un camion a percuté des passants. Il sont appelés rue des Etats-Unis. Très vite, un deuxième message radio les informe que le poids lourd se trouve sur la Promenade des Anglais.

Les trois policiers remontent en courant la célèbre avenue qui borde la mer Méditerranée.

Face à l'un des policiers, "se trouve un camion accidenté". "Il était arrêté, l'avant du véhicule complètement arraché. Il n'y avait plus de capot moteur", raconte-t-il.

Sur plusieurs mètres derrière et sous le camion, ils voient des personnes au sol, du sang et entendent "les pleurs et les cris".

"Je n'ai pas tout de suite compris ce qu'il se passait", reconnaît le policier. "Ça courait dans tous les sens".

Un homme monte alors sur le cale-pied côté conducteur du camion, les policiers ne savent pas s'il tente d'attraper le conducteur ou de le frapper. Deux autres policiers le maîtrisent -- il s'agit en fait d'un passant qui tentait de stopper le tueur.

Le chauffeur du camion saisit une arme, les policiers voient "son bras avec une arme de poing dans la main droite". Mohamed Lahouaiej-Bouhlel commence à tirer. Le policier, à 15 mètres environ, "sort son arme et la dirige dans la direction" du tueur.

Des coups de feu sont tirés. Le policier, positionné sur le terre-plein, est "quasiment face à lui" sur sa gauche, le camion étant sur la chaussée.

Le policier tire une première fois en visant la tête, car "c'est la seule chose" qu'il voit. Le chauffeur se baisse avant de se coucher.

Il réapparaît sur le siège côté passager. Le policier tire à nouveau, tout comme ses deux collègues, dissimulés derrière des palmiers.

Puis Lahouaiej-Bouhlel dirige son arme vers eux. Le policier fait de nouveau feu à deux reprises, avant de voir "sa tête tomber en arrière sur le montant de la fenêtre, côté passager du camion".

Il ne sait pas s'il a tué le chauffeur. A eux trois, les policiers ont tiré une vingtaine de balles avant de recevoir l'ordre de stopper le tir.

LOW77vif-leVifLereporterhttp://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlPoliceActe de terrorismeNicePromenade des AnglaisMéditerranée
L'épouse du tueur de Nice, victime de violences répétées de son mari
L'épouse du tueur de Nice, victime de violences répétées de son mari
L'épouse du tueur de Nice, victime de violences répétées de son mari
L'épouse du tueur de Nice, victime de violences répétées de son mari
L'épouse du tueur de Nice, victime de violences répétées de son mari
L'épouse du tueur de Nice, victime de violences répétées de son mari
L'épouse du tueur de Nice, victime de violences répétées de son mari
L'épouse du tueur de Nice, victime de violences répétées de son mari
10397541Tenace ce virus de fryns ... on va demander à Bill Gates comment l'éradiquer de tous les ordinateurs .............2016-07-18 16:38:28DIEGO MARTINEZ397471pas encore aux soins intensifs le malade homophobe ?2016-07-18 14:53:41marcel fryns397423Qui possède un antivirus efficace contre fryns ? ... il envahit et exaspère dans tous les articles du Vif ... une vraie menace pour tous les lecteurs et commentateurs ... de bonne foi ... !!!!!!!!2016-07-18 14:13:12DIEGO MARTINEZ397281A ce jour en Espagnt depuis le ler janvier déjà 26 femmes tuées par leurs maris ou compagnons et ce ne sont pas des musulman cela s'appelle violencia de genero2016-07-18 12:43:21marcel fryns397279Excellente analyse Monsieur Frank mais l'intelligence des flics n'est guère développée comme on le voit aux USA2016-07-18 12:42:15marcel fryns397145Au vu du nombre de divorces en croissance dans le milieu arabe occidentalisé, on devine que l'intelligence et le courage sont en pleine expansion chez leurs femmes2016-07-18 11:35:36Marcel Brada397141Bien vu Mr Gerard ... on nous forment l'idée que le seul musulman qui passe à l'acte odieux est celui qui s'est occidentalisé en buvant, ne priant plus, trompant sa femme ... stratégie mise en place par les islamistes pour convaincre leurs congénères que s'écarter du chemin de l'islam et prendre celui de l'occident est maléfique2016-07-18 11:32:03Marcel Brada397083C'est bizarre ! A chaque fois qu'un de ces malades islamistes, perpètre un attentat, on leur trouve tous les défauts du monde. Ils boivent de l'alcool, ils baisent à couilles rabattues, ils frappent leur(s) femme(s), ils se droguent, sortent en boîtes. Tout le contraire de ce que le musulman pieux et (forcément) pacifique, refuserait de faire. Une manière d'induire dans les esprits faiblards de nos compatriotes, de souche (ou assimilés) qu'il y a bien deux catégories de musulmans. Les mauvais qui tuent aveuglément et... les "bons" mais qu'on entend toutefois pas beaucoup condamner, fut-ce moralement et du bout des lèvres, les exactions des mauvais. Comprenne qui pourra !2016-07-18 10:50:08René Gérard397025Victime! le grand mot. Elle pouvait aussi le quitter.2016-07-18 10:07:44Michèle PLAHIERS39691348h de garde à vue alors qu'elle a 3 enfants. Ils sont complètement parano et basculent en dictature os voisins Français! On pourrait comprendre si le couple n'était pas séparé, mais elle l'a quitté pour des faits de violence et de harcèlement, avec une procédure de divorce en cours déjà bien entamée! Il ne faut pas 48h pour le vérifier... et elle peut très bien être convoquée pour répondre aux questions visant à retracer le parcours du tueur! Après cela on s'étonnera que des personnes ont "la rage" contre l'état français et sa police... Je suis de tout coeur avec les victimes et les forces de l'ordre qui ont un travail difficile, mais là, désolé, c'est un dérapage inacceptable! Et c'est aussi à cause de ce type de dérapage que les milieux immigrés deviennent plus agressifs. Il ne faut pas l'oublier !2016-07-18 07:07:05Francois Frank5255572016-07-17 22:19:522016-07-17 22:23:50AFPPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

L'épouse du tueur de Nice, victime de violences répétées de son mari

L'épouse de l'auteur du carnage de la Promenade des Anglais à Nice, sortie dimanche d'une garde à vue de 48 heures, a été victime de violences répétées et de harcèlement de la part de son mari, a annoncé dimanche son avocat.

yesCaroline Lallemand2016-07-17 22:24:12http://www.levif.be/actualite/international/l-epouse-du-tueur-de-nice-victime-de-violences-repetees-de-son-mari/article-normal-525557.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/l-epouse-du-tueur-de-nice-victime-de-violences-repetees-de-son-mari/article-normal-525557.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
L'épouse du tueur de Nice, victime de violences répétées de son mari

Me Jean-Yves Garino, qui s'est entretenu avec cette mère de trois enfants, a indiqué qu'elle avait envisagé de se rendre avec toute sa famille au feu d'artifice du 14 juillet mais qu'elle avait changé d'avis.

"Elle a eu deux jours de garde à vue. Elle était isolée, elle n'a pas perçu ce qui se passait à l'extérieur. Cette dame s'est retrouvée effondrée par l'acte commis par son mari, père de ses trois enfants", a-t-il dit à l'AFP.

"Elle avait subi des coups répétés de son mari, des violences physiques et du harcèlement. Le divorce était en cours. Il avait aussi frappé la mère de ma cliente. Des plaintes avaient été déposées", précise l'avocat.

Selon lui, elle n'a pas été témoin de l'éventuelle radicalisation de son mari. "Elle ne vivait plus avec lui, elle le croisait juste quand il venait voir ses enfants dans un jardin public".

Sept personnes se trouvaient en garde à vue dimanche à la mi-journée, après la levée de celle de l'épouse de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel.

Ce chauffeur-livreur tunisien de 31 ans a foncé jeudi soir au volant d'un poids lourd sur la foule après le feu d'artifice du 14-Juillet, avant d'être abattu par la police.

Le bilan de 84 morts, dont dix enfants et adolescents ainsi que plusieurs étrangers, pourrait s'alourdir. Le pronostic vital de 18 blessés, dont un enfant, est engagé, sur les 85 blessés toujours hospitalisés dimanche.

LOW77vif-leVifLereporterhttp://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlJean-Yves GarinoMohamed Lahouaiej-BouhlelPromenade des AnglaisNiceAFPnicetueur
Attentat de Nice: le profil du tueur se précise
Attentat de Nice: le profil du tueur se précise
Attentat de Nice: le profil du tueur se précise
Attentat de Nice: le profil du tueur se précise
Attentat de Nice: le profil du tueur se précise
Attentat de Nice: le profil du tueur se précise
Attentat de Nice: le profil du tueur se précise
Attentat de Nice: le profil du tueur se précise
05254132016-07-17 12:14:042016-07-17 13:15:05AFPPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

Attentat de Nice: le profil du tueur se précise

Le profil de l'auteur de l'attentat de Nice revendiqué par le groupe jihadiste EI se précisait dimanche avec l'audition de témoins évoquant pour la première fois sa religiosité, l'exécutif français cherchant lui à prouver son efficacité dans la lutte antiterroriste face aux critiques.

yesCaroline Lallemand2016-07-17 12:14:00http://www.levif.be/actualite/international/attentat-de-nice-le-profil-du-tueur-se-precise/article-normal-525413.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/attentat-de-nice-le-profil-du-tueur-se-precise/article-normal-525413.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Attentat de Nice: le profil du tueur se précise

Selon une source proche des enquêteurs français, le Tunisien Mohamed Lahouaiej-Bouhlel avait repéré les lieux avec son camion les 12 et 13 juillet avant le carnage du 14 juillet, jour de fête nationale en France, qui a fait 84 morts sur la Promenade des Anglais à Nice (sud-est).

Plusieurs témoins interrogés, parmi la centaine déjà entendue, ont par ailleurs évoqué pour la première fois la religiosité du Tunisien Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, inconnu des services de renseignement français. Son père avait affirmé qu'il n'avait "aucun lien avec la religion".

Selon les premiers témoignages de voisins, l'assaillant, présenté par l'EI dans sa revendication comme "un soldat de l'Etat islamique", semblait avoir un profil de déséquilibré, multipliant les "crises" avec sa famille.

Dimanche, les autorités ont procédé à deux nouvelles interpellations, un homme et une femme, selon une source judiciaire. Quatre hommes de l'entourage de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel étaient toujours en garde à vue tandis que son ex-épouse a été libérée.

Selon le témoignage de l'un des hommes en garde à vue, rapporté à l'AFP par son avocat Jean-Pascal Padovani, le tueur était "intégré à Nice, il connaissait beaucoup de monde". Les clients d'une salle de sport que fréquentait l'assaillant ont pour leur part évoqué un "frimeur" et un "dragueur".

"Il semble qu'il se soit radicalisé très rapidement", avait déclaré samedi le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve après une réunion de crise du gouvernement.

En fonçant à bord d'un poids lourd frigorifique sur la foule rassemblée sur la Promenade des Anglais à Nice, le soir de la fête nationale, le tueur a écrasé 200 personnes sur deux kilomètres. Parmi les morts, figurent dix enfants et adolescents ainsi qu'au moins 17 étrangers.

Concernant les blessés, le pronostic vital de 18 personnes, dont un enfant, était toujours engagé dimanche. Au total 85 personnes étaient toujours hospitalisées.

La communauté russe de Nice a payé un lourd tribut, selon ses représentants, avec "au moins une dizaine de personnes" tuées ou blessées.

Appel aux 'Français patriotes'

Huit mois après avoir décrété l'état d'urgence en France et adopté de nouvelles lois antiterroristes dans la foulée des attaques jihadistes du 13 novembre à Paris, le gouvernement socialiste a appelé samedi "tous les Français patriotes" à venir épauler les forces de sécurité.

Cet appel de Bernard Cazeneuve à rejoindre les réservistes de la police et la gendarmerie est la seule proposition nouvelle lancée par le pouvoir, acculé de toutes parts à réagir trois jours après le carnage.

L'ancien Premier ministre Alain Juppé et candidat à la primaire de droite pour la présidentielle, a de nouveau tiré à boulets rouges sur le gouvernement en estimant dimanche que "nous pouvons faire plus et mieux même si, bien sûr, le risque zéro n'existera jamais". Il appelle ainsi à "passer à la vitesse supérieure" contre le terrorisme.

Même son de cloche chez le président du Sénat Gérard Larcher (droite) qui s'est dit favorable à la prolongation de l'état d'urgence après l'attentat de Nice, mais estime dimanche que "les Français attendent plus du président de la République et du gouvernement".

Mais le Premier ministre Manuel Valls a mis en garde dans le Journal du dimanche contre toute surenchère: "Je vois bien, aussi, dans l'escalade des propositions, monter la tentation de remettre en cause l'État de droit". "Mais remettre en cause l'État de droit, remettre en cause nos valeurs serait le plus grand renoncement", fait-il valoir.

"Marre des carnages dans nos rues !"

A coup de chiffres, les autorités cherchent à tout prix à rassurer l'opinion sur l'implication des forces de l'ordre : "100.000 policiers, gendarmes et militaires sont mobilisés pour assurer la sécurité", a affirmé M. Cazeneuve.

L'effectif de l'opération militaire Sentinelle, maintenu à 10.000 hommes contre 7.000 prévus initialement après la fin de l'Euro-2016, restera à ce niveau "jusqu'à la fin de l'été", a de son côté annoncé le ministre de la Défense Jean-Yves le Drian.

Le "ras-le-bol" des Français face à la vague d'attentats se lisait dans les messages déposés sur la Promenade des Anglais. "Assez de discours !", "Marre des carnages dans nos rues !", "Arrêtons le massacre !", pouvait-on notamment lire.

Point d'orgue des trois jours de deuil national, la France marquera une minute de silence lundi à 10H00 GMT. Le président François Hollande tiendra au préalable un troisième Conseil de défense et de sécurité pour tirer les leçons de l'attaque.

L'attentat de Nice est la troisième tuerie de masse en France, après ceux de janvier 2015 contre le journal satirique Charlie Hebdo, des policiers et des Juifs (17 morts) et du 13 novembre (130 morts à Paris et à Saint-Denis). Depuis 18 mois, plusieurs autres attaques ou tentatives ont aussi choqué le pays comme la mort à l'arme blanche en juin à leur domicile de deux fonctionnaires de police.

.

LOW77vif-leVifLereporterhttp://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlMohamed Lahouaiej-BouhlelBernard CazeneuveNiceFrancePromenade des AnglaisParisnicetueur
Des proches de disparus sillonnent Nice, désespérés
Des proches de disparus sillonnent Nice, désespérés
Des proches de disparus sillonnent Nice, désespérés
Des proches de disparus sillonnent Nice, désespérés
Des proches de disparus sillonnent Nice, désespérés
Des proches de disparus sillonnent Nice, désespérés
Des proches de disparus sillonnent Nice, désespérés
Des proches de disparus sillonnent Nice, désespérés
1396141Quelle honte et les vrais responsables s'en f...2016-07-17 09:53:30marcel fryns5253312016-07-16 21:06:422016-07-16 21:07:30AFPPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

Des proches de disparus sillonnent Nice, désespérés

"Avez-vous vu cette personne?": deux Estoniennes collent un avis de recherche sur un panneau publicitaire. Près de 48 heures après l'attentat commis à Nice, de nombreuses personnes cherchaient encore samedi soir des proches, dans les hôpitaux, sur les réseaux sociaux ou en parcourant la ville.

yesCaroline Lallemand2016-07-16 21:00:00http://www.levif.be/actualite/international/des-proches-de-disparus-sillonnent-nice-desesperes/article-normal-525331.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/des-proches-de-disparus-sillonnent-nice-desesperes/article-normal-525331.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Des proches de disparus sillonnent Nice, désespérés

Gabriella et Johanna cherchent désespérément leurs deux amis, Rickard Kruusberg et Nick Leslie, 20 ans tous les deux. Sur les deux affiches, le nom, la photo, toutes les caractéristiques qu'elles leur connaissent - taille, poids, vêtements portés - et la mention "Aperçu dernièrement: Promenade des anglais - High Beach".

Avec plusieurs de leurs amis, elles sillonnent la ville pour retrouver leurs camarades de voyage. "Nous n'avons aucune nouvelle, ni bonne, ni mauvaise", souffle Johanna. "Nous nous sommes séparés en plusieurs groupes, pour aller dans les hôpitaux, dans les rues", détaille-t-elle.

Sur l'un des mémoriaux improvisés sur la Promenade des Anglais, un autre avis de recherche, plus succinct -"Bouzaouit Aïdjia, 42 ans (...) Toujours à sa recherche"- surmonté d'une photo de la disparue.

A la Maison pour l'accueil des victimes, où l'une des cellules d'aide psychologique a été installée dès vendredi, une centaine de personnes sont venues samedi chercher un soutien, des nouvelles d'un proche ou des explications sur le déroulement du drame.

La psychologue Isabelle Buchet a reçu une vingtaine de personnes, toutes en état de "sidération".

Selon cette clinicienne, "une vingtaine de personnes toujours en réanimation dans les hôpitaux de Nice ne sont pas encore identifiées. Mais on ne les montre pas aux familles qui recherchent un proche". Même pas en photo. "Il y a eu des erreurs d'identification après les attentats de Paris, les autorités ne veulent plus faire la même erreur", avance-t-elle.

"Merci pour vos RT!"

Dans la matinée, à la Fondation Lenval, un hôpital pédiatrique proche de la Promenade des Anglais, un père de famille niçois sort désespéré. Il a perdu sa femme, il cherche maintenant son fils de quatre ans.

Depuis la nuit du drame, il sillonne la ville pour tenter de retrouver sa trace, une photo de son bambin tout sourire à la main. "J'ai appelé partout, les commissariats, les hôpitaux, sur Facebook, j'ai pas trouvé mon fils. Ca fait 48 heures que je cherche. Ma femme est morte, mon fils, il est où?".

Dans l'après-midi, à l'hôpital Pasteur, sa quête prend fin dramatiquement: Tahar Mejri a aussi perdu son fils.

Ceux qui restent sans nouvelles malgré leur tournée acharnée des hôpitaux et des commissariats se rabattent sur les réseaux sociaux, comptant sur une large diffusion de leurs avis de recherche.

Sur Twitter, le hashtag #RechercheNice a permis à de nombreuses personnes sans nouvelles de proches présents jeudi soir sur la Promenade des Anglais de lancer leur bouteille à la mer. Plusieurs comptes se sont également créés pour relayer ces demandes, notamment @RecherchesNice et @nicefindpeople.

Lire aussi: Qui sont les victimes de Nice?

LOW77vif-leVifLereporterhttp://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlJohannaRickard KruusbergNick LeslieNicePromenade des Anglaishôpital Pasteurniceavis de recherche
Attentat de Nice: cinq enfants toujours entre la vie et la mort
Attentat de Nice: cinq enfants toujours entre la vie et la mort
Attentat de Nice: cinq enfants toujours entre la vie et la mort
Attentat de Nice: cinq enfants toujours entre la vie et la mort
Attentat de Nice: cinq enfants toujours entre la vie et la mort
Attentat de Nice: cinq enfants toujours entre la vie et la mort
Attentat de Nice: cinq enfants toujours entre la vie et la mort
Attentat de Nice: cinq enfants toujours entre la vie et la mort
1395771Horreur absolu ! Tous les musulmans ne sont pas terroristes, mais tous les terroristes ayant commis ces attentats sont musulmans....2016-07-16 16:14:26de menthon constance5252372016-07-16 15:01:282016-07-16 15:03:08BelgaPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

Attentat de Nice: cinq enfants toujours entre la vie et la mort

Cinq enfants étaient toujours samedi entre la vie et la mort après l'attentat jeudi de Nice, dont un garçon de huit ans non identifié qui pourrait être étranger, selon une source hospitalière.

yesCaroline Lallemand2016-07-16 15:01:00http://www.levif.be/actualite/international/attentat-de-nice-cinq-enfants-toujours-entre-la-vie-et-la-mort/article-normal-525237.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/attentat-de-nice-cinq-enfants-toujours-entre-la-vie-et-la-mort/article-normal-525237.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Attentat de Nice: cinq enfants toujours entre la vie et la mort

Ces enfants sont soignés dans un hôpital pédiatrique, la Fondation Lenval, proche de la Promenade des Anglais sur la Côte d'Azur où un Tunisien a semé la mort jeudi, le jour de la fête nationale française, tuant 84 personnes. Dix enfants et adolescents figurent parmi les tués. "Cinq enfants se trouvent encore dans un état critique, un enfant est stabilisé, et trois sont sous respiration artificielle", a précisé Stéphanie Simpson, porte-parole de la Fondation Lenval.

Le plus jeune des blessés de l'hôpital pour enfants est âgé de six mois, a précisé la porte-parole. Les enfants sont pour la plupart soignés pour des traumatismes crâniens et des fractures. Une cellule psychologique avec quatre psychologues a été mise en place dans cet établissement. Elle a accueilli plus de 50 familles depuis la tuerie de jeudi soir. Le Tunisien Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, 31 ans, au volant d'un camion loué, a fauché des dizaines de personnes jeudi alors qu'un feu d'artifice venait de ponctuer des cérémonies du 14 juillet. Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attentat.

LOW77vif-leVifLereporterhttp://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlStéphanie SimpsonNicePromenade des AnglaisCôte d'AzurFondation LenvalEtatEIenfantsvictimes
Attentat de Nice: un motard a tenté d'arrêter le camion avant de passer sous ses roues
Attentat de Nice: un motard a tenté d'arrêter le camion avant de passer sous ses roues
Attentat de Nice: un motard a tenté d'arrêter le camion avant de passer sous ses roues
Attentat de Nice: un motard a tenté d'arrêter le camion avant de passer sous ses roues
Attentat de Nice: un motard a tenté d'arrêter le camion avant de passer sous ses roues
Attentat de Nice: un motard a tenté d'arrêter le camion avant de passer sous ses roues
Attentat de Nice: un motard a tenté d'arrêter le camion avant de passer sous ses roues
Attentat de Nice: un motard a tenté d'arrêter le camion avant de passer sous ses roues
12395619de sang-froid, manque d'entrainement.2016-07-16 12:10:58Lambot Pascale395611Erik Lambot Quatre questions : 1. Qu'est-ce que ce camion faisait là, sur une artère fermée à la circulation, à proximité d'un rassemblement censé être sécurisé? 2. Pourquoi on ne tire plus dans les pneus à la police quand un suspect tente de s'échapper ? On préfère ouvrir la portière pour discuter gentiment ? Cela devrait être un réflexe : un véhicule est une arme. 3. Pourquoi sur les images personnes ne tentent de vérifier l'intérieur de ce camion quand le chauffeur a été abattu, ou établir un périmètre, ça ne vient à l'idée de personne qu'il pourrait y avoir autre chose dedans ? 4. Quand on voit les impacts sur le pare-brise on se dit qu'il faudrait vraiment que les policiers prennent des cours de tirs. Ils ont plus tirés pour se rassurer que pour arrêter le meurtrier. Sans remettre en cause le courage des policiers, je pense tout de même qu'il y a quelques boulons à resserrer : enquête interne sur des complicités, manque de réalisme et de sang-fro2016-07-16 12:06:54Lambot Pascale395345Encore un gars qui en "avait" qui s'en va ... Pendant ce temps la ,les merdes croissent et multiplient ...!2016-07-15 21:23:59Pascal lagneau395321Ce motard est un héros. Quant à critiquer la police française, méfions-nous du 21 juillet. S'il y a attentat (ce que je n'espère pas, bien évidemment), ce sera à Liège ou Anvers, mais pas à Bruxelles trop surveillé.2016-07-15 21:02:01Joël Goffin395317MARCEL BRADA , je pense que votre deuxième hypothèse est la bonne . Il est de plus en plus probable que des complicités islamistes se trouvent dans les forces de l'ordre ou alors , niveau intellectuel zéro ! Laisser passer à 23h un 19 tonnes non réfrigéré pour livrer de la glace ??? Laissez nous rire .2016-07-15 20:53:14PHILIP COOPER395261Ce type à son balcon ne vaut pas mieux ... !!!!!!!!!!!!!!2016-07-15 19:35:50DIEGO MARTINEZ395225Messieurs DANDOIS , DELOIS et DELORME , je suis parfaitement d'accord avec vous !2016-07-15 18:56:29PHILIP COOPER395203Il serait peut-être utile de choisir une politique et de s'y tenir : http://www.bvoltaire.fr/nicolasgauthier/amnesty-international-comment-la-france-finance-lislamisme-en-syrie,271491?mc_cid=7957aa5192&mc_eid=756c7d534f2016-07-15 18:33:18Simonpierre Delorme395115Gloire à ce motard héroïque qui a perdu la vie en tentant désespérément d'en sauver d'autres !2016-07-15 16:57:06Yves Dandoy395099Quand on entend que les policiers français se sont fait berner par cet individu qui déclarait devoir livrer des crèmes glacées dans le secteur, c'est à frémir d'indignation. Ne sont-ils pas plus malins que celà ces >>Français?2016-07-15 16:45:21Jacques Defrance395053A lire sur un autre canard, les flics l'auraient laissé passer pour lui permettre de livrer de la glace. Curieux, ça, à 11 heures du soir. L'enquête le déterminera peut être. J'aurais plutôt tendance à croire à la complicité d'autres policiers d'origine magrébine. Si, si, ça existe, j'en ai vu pas mal des mes propres yeux. Je me demande d'ailleurs comment il se fait que l'on embauche des bougnoules à la police quand il y a tant de chômeurs sur le pavé. Stratégie électorale aussi ?2016-07-15 15:57:48Jacques DELOIS395005Des responsabilités doivent être engagées car qui a laissé entrer ce camion dans cette artères provisoirement fermée à la circulation? ... étourderie ou complicité policière?2016-07-15 15:37:10Marcel Brada5248292016-07-15 14:03:502016-07-15 14:03:50AFPPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

Attentat de Nice: un motard a tenté d'arrêter le camion avant de passer sous ses roues

Un motard a tenté d'arrêter le camion qui s'est précipité sur la foule jeudi soir à Nice lors de l'attentat, en cherchant à ouvrir la portière du véhicule qui roulait à faible allure sur la Promenade des Anglais avant de chuter, selon le récit d'un journaliste allemand, Richard Gutjahr.

yesVincent Genot2016-07-15 14:04:14http://www.levif.be/actualite/international/attentat-de-nice-un-motard-a-tente-d-arreter-le-camion-avant-de-passer-sous-ses-roues/article-normal-524829.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/attentat-de-nice-un-motard-a-tente-d-arreter-le-camion-avant-de-passer-sous-ses-roues/article-normal-524829.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
Attentat de Nice: un motard a tenté d'arrêter le camion avant de passer sous ses roues

"Je me trouvais sur le balcon (d'un hôtel) qui donne directement sur la Promenade des Anglais et j'ai vu les gens qui étaient en train de célébrer (le 14 juillet) puis tout à coup un camion a roulé en direction de la foule", a-t-il raconté à l'AFP, joint par téléphone depuis Berlin.

"Il conduisait très lentement, c'est ce qui était étonnant", a poursuivi ce journaliste indépendant. "Et il a été suivi par un motard qui roulait derrière lui et le motard a essayé de le dépasser et a même essayé d'ouvrir la portière côté conducteur du camion", expliqué M. Gutjahr qui a également tourné une vidéo avec son smartphone, utilisée par la chaîne publique allemande ARD. "Mais il a chuté et il est passé sous les roues du camion", a-t-il expliqué.

"J'ai aussi vu deux policiers tirer sur le camion", a précisé le témoin. "Et là le chauffeur du camion a mis les gaz, le camion a roulé vite, il a accéléré et il a foncé dans la foule en zigzag. Ensuite il y a eu 15 à 20 secondes de tirs de plusieurs armes", a-t-il poursuivi.

Ce dont il a été témoin a duré en tout "60 secondes pas plus, du début à la fin", a-t-il conclu, précisant être ensuite descendu dans la rue.

Il a alors vu la panique s'emparer des gens et vu 12 corps à terre.

"C'était le chaos absolu", "des gens hurlaient", a décrit un journaliste de l'AFP, Robert Holloway, qui assistait aux festivités. "Nous avons vu des gens touchés et des débris voler partout", raconte-t-il.

Au moins 84 personnes ont été tuées dans ce nouvel attentat meurtrier en France. Au moins deux enfants sont morts, plus d'une cinquantaine ont été hospitalisés.

LOW77vif-leVifLereporterhttp://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlActe de terrorismeNicePromenade des AnglaisFrance
France: ce que l'on sait de l'attentat à Nice
France: ce que l'on sait de l'attentat à Nice
France: ce que l'on sait de l'attentat à Nice
France: ce que l'on sait de l'attentat à Nice
France: ce que l'on sait de l'attentat à Nice
France: ce que l'on sait de l'attentat à Nice
France: ce que l'on sait de l'attentat à Nice
France: ce que l'on sait de l'attentat à Nice
7395111La France reconnait avoir 3000 (ou 5000) sous 'surveillance 'S' !! pourquoi ne pas leurs retirer le passeport français (à ceux qui en ont un) et les embarquer dans des C130 et les renvoyer dans LEURS pays d'origine ? les ONG? les 'droits de l'homme' ? Foutaise. Nous sommes en guerre et la France comme la Belgique est remplie de ' cellules dormantes'. Qu'on me jette tout cette racaille à la poubelle et, si par hasard.., ils y a des 'bons' parmi eux.... partez du principe 'qu'on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs' ./2016-07-15 16:55:18jean-pierre marlier394681La première responsabilité d'un état de droit, c'est d'assurer la sécurité de ses citoyens et d'assurer l'ordre publique. Un gouvernement incapable d'assurer cela perd des lors toute légitimité et toute crédibilité à fortiori lorsque des événements surviennent à répétition comme c'est le cas en France. S'attaquer au Salafisme, aux frères musulmans, au wahhabisme, tout mouvement extrême qui diffuse des idées criminelles à l'encontre de nos sociétés est urgentissime. Les américains, les grands amis de nos dirigeants ont créé Guantanamo, preuve que eux ne reculent pas imbécilement devant toutes ces ONG obsolètes qui défendent les gens qui nous tuent...2016-07-15 11:41:33Philippe lecomte394635Nous sommes dirigés par des inconscients, des incompétents, des nullités. Il y a moyen d'agir autrement qu'en plaçant ça et là quelques militaires et policiers comme le dit Claire Danaux. Mais nous allons sans doute être traitées de "populistes", ah qu'ils aiment ce mot nos politiciens.2016-07-15 11:04:48Christine Ergo394561C'est la course des médias pour le titre le plus accrocheur ... le détail le plus sordide ... la photo la plus morbide ... !!!2016-07-15 09:45:35DIEGO MARTINEZ394537@ Claire Danaux : dans quelques centaines de cadavres, nous trouverons la solution. Vous avez le tort d'avoir raison.2016-07-15 09:21:00Myriam Strepenne394509Myriam Strepenne, tout à fait de votre avis! Les idiots utiles qui nous servent de "dirigeants" sont tout juste capables, depuis la sécurité de leur bureau ou de leur voiture blindée, de prendre des décisions matamoresques sans en mesurer, ni en prévoir, et encore moins en assumer les conséquences. Ils sont tout simplement incapables d'assumer les responsabilités qui découlent de leurs décisions. En l'occurrence, il serait responsable de décréter l'état d'exception, pour le moins, et de refouler hors de nos frontières tous ceux qui ont, de près ou de loin, le moindre rapport avec le terrorisme, le salafisme, l'intégrisme ou le radicalisme. Mais, entre la sécurité nationale mise à mal depuis longtemps, et la logique débile du "politiquement correct", ces parvenus chasseurs de voix se retrouvent être les alliés objectifs de ces crapules terroristes. Nous allons devoir faire en sorte que ces tartuffes cessent de nous nuire par pur opportunisme!2016-07-15 09:00:36Claire Danaux394471Moi, ce que je sais c'est que ce n'est pas fini. Le FBI ne dit rien d'autre quand il parle d'essaimage. Les faits de terrorisme relèvent des tribunaux militaires car nous sommes en guerre (Cazeneuve l'a officiellement reconnu) mais tant nos politiques que nos média vivent dans le déni. Les terroristes qui reviennent doivent être fusillés si on veut épargner des vies ici. Il faut, malheureusement, entrer dans une logique belliciste, c'est la seule susceptible de résoudre le problème. Encore quelques dizaines de morts devraient suffire pour qu'enfin nous prenions des mesures sérieuses.2016-07-15 08:01:00Myriam Strepenne5246112016-07-15 07:28:052016-07-15 07:31:46AFPPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

France: ce que l'on sait de l'attentat à Nice

Au moins 80 personnes ont été tuées jeudi sur la Promenade des Anglais à Nice, dans le sud-est de la France, par un camion qui a foncé sur la foule, rassemblée pour le feu d'artifice de la Fête nationale. Il s'agit d'une attaque "terroriste", a déclaré François Hollande.

yesVincent Genot2016-07-15 07:28:00http://www.levif.be/actualite/international/france-ce-que-l-on-sait-de-l-attentat-a-nice/article-normal-524611.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/france-ce-que-l-on-sait-de-l-attentat-a-nice/article-normal-524611.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
France: ce que l'on sait de l'attentat à Nice

Voici en résumé ce que l'on sait.

Une attaque le soir de la fête nationale

Vers 23H00 (21H00 GMT), la foule est massée sur la très touristique Promenade des Anglais pour les traditionnelles festivités du 14 juillet. Le feu d'artifice vient de s'achever quand un camion blanc fonce dans la foule. Il écrase sur une distance de deux kilomètres les personnes se trouvant sur son chemin.

"Il y a eu des coups de feu et le chauffeur a été abattu", a raconté Sébastien Humbert, le sous-préfet des Alpes-Maritimes, département dans lequel se trouve Nice.

Un périmètre de sécurité a immédiatement été mis en place à proximité de la Promenade des Anglais totalement bouclée.

Vendredi vers 01H00 (23H00 GMT), la police technique et scientifique a procédé aux premières investigations sur le camion blanc, immobilisé devant le Palais de la Méditerranée, un luxueux complexe hotelier. Ses pneus étaient crevés et la porte passager criblée d'impacts de balles, a constaté un correspondant de l'AFP.

Un bilan "très lourd" encore provisoire

Le bilan de l'attaque s'établissait tôt vendredi à 80 morts dont des enfants, et des dizaines de blessés dont 18 blessés en urgence absolue, selon un bilan officiel.

Un plan d'urgence a été enclenché au niveau de l'hôpital de Nice pour pouvoir accueillir les blessés.

Qui est le tueur ?

Des papiers d'identité au nom d'un Franco-Tunisien, âgé de 31 ans et domicilié à Nice ont été retrouvés dans le camion mais on ne sait pas s'il s'agit de ceux du tueur. Selon une source policière, l'homme figurant sur les papiers est seulement connu pour des faits de droit commun.

Ce dernier était-il seul à bord ? "Des investigations sont menées pour savoir si l'individu a agi seul ou s'il a bénéficié de complices qui auraient pris la fuite", a affirmé le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Au moins une arme a été retrouvée à l'intérieur du camion, a précisé une source policière.

"Il y avait des armes dans ce véhicule et des armes lourdes, je ne peux pas m'exprimer au-delà de cela, c'est la responsabilité du préfet et du procureur", a dit Christian Estrosi, le président de la région niçoise, à des journalistes.

Quelles étaient ses motivations ?

Moins d'une heure après les faits, les autorités locales avaient évoqué un attentat, demandant à la population de rester cloîtrée chez elle.

La piste terroriste est privilégiée, a affirmé une source proche de l'enquête. Vers 01h30 vendredi (23H30 jeudi), la section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête. A 03H00, aucune revendication n'était connue.

"La détermination du tueur ne fait pas de doute mais il est encore trop tôt pour savoir si c'est un terroriste ou non", a expliqué une source policière.

Néanmoins, le choix du mode opératoire et de cette date hautement symbolique évoquent les consignes de groupes jihadistes comme Al-Qaïda ou l'organisation Etat islamique.

Dans un message audio diffusé en 2014, le porte-parole officiel de l'EI Abou Mohammed Al-Adnani encourageait ceux qu'il nomme "les soldats du califat" à utiliser n'importe quelle arme disponible. A l'image du jihadiste de l'EI Larossi Aballa, qui a assassiné avec un couteau le 13 juin un policier et sa femme à leur domicile dans la région parisienne.

"Si vous ne pouvez pas faire sauter une bombe ou tirer une balle", leur disait-il, "débrouillez-vous (...) renversez-les avec votre voiture".

Le 11 juillet, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui se félicitait d'un Euro-2016 sans incident majeur, avait affirmé que "la menace terroriste demeur(ait)", appelant à la vigilance pour la période estivale.

LOW77vif-leVifLereporterhttp://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlActe de terrorismeFrançois HollandeSébastien HumbertBernard CazeneuvePromenade des AnglaisNiceFrancePalais de la Méditerranée
A Nice, le chaos et la panique après l'attaque sur la Promenade des Anglais
A Nice, le chaos et la panique après l'attaque sur la Promenade des Anglais
A Nice, le chaos et la panique après l'attaque sur la Promenade des Anglais
A Nice, le chaos et la panique après l'attaque sur la Promenade des Anglais
A Nice, le chaos et la panique après l'attaque sur la Promenade des Anglais
A Nice, le chaos et la panique après l'attaque sur la Promenade des Anglais
A Nice, le chaos et la panique après l'attaque sur la Promenade des Anglais
A Nice, le chaos et la panique après l'attaque sur la Promenade des Anglais
31395121Ceux qui traitent les autres de c.. devraient aussi être enterrés avec des cochons ( Pauvres bêtes ) .2016-07-15 16:59:07PHILIP COOPER395103à: michèle rouffart 2016.07.15 12.59.54 : 'ABATTUS' oui, MAIS surtout LES ENTERRER AVEC UN COCHON, Là ça ferait de l'effet. Fini le Paradis aux jeunes vierges !!!!!2016-07-15 16:47:13jean-pierre marlier395049Aussi longtemps que les politiciens resteront dans l'incantation assaisonnée de quelques mesures souvent superflues car non adaptées à ce type de situation, rien ne changera que du contraire. Déclarer et répéter "ad nauseam" que nous sommes en guerre mais s'abstenir de décrire clairement l'ennemi relève d'un comportement de pitre dont en l'occurrence, ils seraient bien inspirés de s'abstenircomme l'a dit un connaisseur de cette religion d'amour puisqu'il y est né, l'islam c'est l'islamisme au repos et l'islamisme c'est l'islam en mouvement...Ceci dit, que faisait là ce camion pourtant non aménagé de manière festive et donc facilement détectable par les services de police qui ont manifestement fauté.2016-07-15 15:56:23bernard delpierre394811Tous ces immondes barbares doivent être abattus sans procès et immédiatement ..... Ce ne sont pas des humains et encore moins des animaux.2016-07-15 12:59:54michèle rouffart394711Fryns la crapule islamique du Vif,et je n'ai pas peur des mots, vient une nouvelle fois de nous démontrer son appartenance à la mouvance islamique radicale qui espère déstabiliser l'occident2016-07-15 12:06:22Marcel Brada394699@Claude Marievoet : Les croisades ? Plus de quatre siècles avant la première croisade, les musulmans envahissaient et pillaient les pays chrétiens du Proche-Orient, d'Afrique et même d'Europe : Irak 636, Syrie 637, Palestine 638, Egypte 641, Maghreb de 670 à 705 (Tunisie, Algérie et Maroc) Espagne 711. La France est envahie jusqu'à Poitiers où, en 732, Charles Martel a vaincu et repoussé les Arabo-musulmans. L'Italie est attaquée à partir de 828 avec, en 846, le siège de Rome et le pillage du Vatican par les Arabo-musulmans. A Jérusalem en 1009 : destruction de l'église du Saint Sépulcre (tombeau du Christ) et de 30.000 églises chrétiennes en Egypte et en Terre Sainte. Or la première croisade, juste réaction occidentale à toutes ces violences, n'a commencé qu'en 1096 ! Heureusement que nous avons eu les Croisades car sans elles, l'Occident aurait été envahi, ravagé et conquis par l'Islam...2016-07-15 11:56:44Léon-Pierre DAVID394675Attention ... !!! Fryns sort du bois avec sa ceinture d'explosifs ... !!! Planquez-vous ... !!!2016-07-15 11:37:20DIEGO MARTINEZ394653Attention le gouvernement français ( Hardy et laurel) dans une vision un tant soit peu consternée des événements va prendre des mesures : prolongation de l'état d'urgence de trois mois, rappel de réservistes,..... ouf, les français sont sauvés ....2016-07-15 11:18:13Philippe lecomte394619Le quídam homophobe et anti italien en pleinb délire il devrait consulter2016-07-15 10:44:50marcel fryns394607Fryns bientôt au volant d'un camion ... ça n'étonnerait personne ... il faudrait le placer en fiche S ...2016-07-15 10:33:03DIEGO MARTINEZ394595...et des croisades, on s'en fout !2016-07-15 10:18:19claude Marievoet394589Monsieur Pendesini, Il faut relire les évènements qui ont conduit à la destruction des bouddhas de la vallée du Panshire et à l'assassinat du commandant Massoud..c'était bien avant la guerre en Irak et l'Occident avait déjà laisser faire...2016-07-15 10:15:00claude Marievoet394585Je suis évidemment contre tout acte de barbarie et j'exècre des parasites humains qui tuent des innocents au nom de leur religion et/ou idéologie fanatique. Mais en analysant les événements de très près, il résulte que le Moyen Orient a été complètement déstabilisé depuis la GUERRE EN IRAK sous des FAUX PRETEXTES par les USA avec la complicité d'autres états notamment l'Angleterre !!! C'est à partir d'ici que le désordre géopolitique a démarré et que NOUS EN SUBISSONS LES CONSEQUENCES AU PRIX FORT ! Ne pas tenir compte de cela c'est faire preuve d'irresponsabilité, ignorance, amalgames, créer des boucs-émissaires et stigmatiser seulement une partie des responsables en oubliant l'autre qui vit -elle- en toute impunité !2016-07-15 10:07:07alessandro pendesini394583...nous attendons, enfin, des actes forts de nos dirigeants et la preuve d'une volonté d'intégration de la communauté musulmane !2016-07-15 09:59:21claude Marievoet394581Solidarité...tolérance...NON...la rage et la répression !2016-07-15 09:57:19claude Marievoet394573Qu'attend-on pour se considérer en temps de guerre avec des lois de guerre... Cours martiale...pas d'avocat...et peine à la hauteur du délit ou de l'intention de nuire à notre civilisation judéo-chrétienne et laïque...?2016-07-15 09:51:04claude Marievoet394571@ Fryns le bouffon renégat > "Les c.. sont aux anges" ....tu es un ignoble personnage.2016-07-15 09:51:03Jacques DELOIS394559Encore une preuve de plus que leur état d'urgence ne sert strictement à rien ... !!!2016-07-15 09:44:02DIEGO MARTINEZ394547lls sont presque 2 milliards potentiellement dangereux, formatés par cette secte criminogène. Hommes, femmes et enfants...2016-07-15 09:28:26Pierre CARLIER394541Marcel : combien de réfugié chez toi ?2016-07-15 09:21:56Myriam Strepenne394529Et cela continue....!!! Et les mêmes déclarations, les mêmes verbiages des politiques et des médias.... Nous sommes en guerre nous dit-on. Si c'était vrai, on verrait instaurer la loi martiale, on verrait les terroristes et leurs complices jugés et exécutés. Rien de tout cela. Une impuissance, une inertie totale des politiques. Daesch nous fait la guerre, et nous ripostons par des bons sentiments. C'est lamentable. Gouvernance d'émasculés.2016-07-15 09:15:32JEAN BOUVE394521Le dégénéré Fryns insulte les victimes, à présent. Serait-il macqué, lui aussi à une... voilée ?2016-07-15 09:10:11René Gérard394511Vite un bon titre! : "Le camion de la mort" a trouvé un journaliste français! Et on envoie. Il suffit à une sous-merde de massacrer pour s'assurer une visibilité dans le monde entier. Aucune raison que ça s'arrête et imparable. N'importe qui , n'importe oû , n'importe quand, n'importe comment.2016-07-15 09:04:37alain d'haene394507Les c.. sont aux anges de quoi meubler leur oisiveté ils avaient la gorge encombrée belle occasion de cracher leur venin en pure perte bien entendu car aucun de leurs commentaires idiot n'a de chance d'ètre écouté2016-07-15 08:50:52marcel fryns394499L'ennemi est là et bien là. Il s'appelle musulman et pratique une religion nazie, intrinsèquement mauvaise. Mais voilà l'Eglise de Rome est pleine de mansuétude et d'accueil de "ces frères " égarés. Pour les gouv. même attitude : "condamnation ferme" , ouïe ouïe ouïe, çà fait peur dis donc! A cela s'ajoute le message " pas de racisme" ils ne sont pas tous comme çà. Pourtant avec les Nazis on a pas fait dans le détail, toute l'Allemagne fut condamnée et bombardée jusqu'à raz du sol. L'Islam est mauvais, point. L'Islam n,'étant pas une race, pareillement pour le musulman, je ne fais donc pas de racisme. Tiens qu'en pense le MRAX, drôlement silencieux.2016-07-15 08:41:18Soline Phebus394497Un franco-tunisien.... C'est déjà tout dire.2016-07-15 08:40:58Pierre CARLIER394475Claire Danaux, vous êtes dure avec le gouvernement ! Charlot-l' Ahuri a déjà condamné cet attentat. Et fermement, hein ! Vous voyez ? Il ne s'agit pas d'une condamnation ordinairement banale. Non ! Une condamnation FERME !! Ça va impressionner la racaille, ça. Que voulez-vous qu'il fasse de plus, puisqu'il a les mains liées au Foutoir eurocratique ? (Maintenant, entre nous... même sans le Foutoir, un émasculé, reste un émasculé) Il faut donc commencer par le commencement. Il faut oser dénoncer, appeler un chat, un chat, cracher sur la bien-pensance d'où qu'elle émane, car ses intentions ne sont que malveillantes à l'encontre de l'autochtone. En un mot, il faut oser être ce qu' "ils" appellent, raciiiiiiiiiiste. Tant que nous serons tétanisé par cette connerie, nous subirons... Désigner clairement l'ennemi, c'est déjà le combattre !2016-07-15 08:14:12René Gérard394469Nos politiques, avec leur pusillanimité, leur lâcheté proverbiale et leur servilité à tout ce qui est "politiquement correct" sont les alliés objectifs de ces terroristes qui multiplient les actes d'une barbarie sans nom sur nos territoires. C'est une chose que de jouer les matamores en envoyant six F 16 jouer avec des bombes au loin, en restant calfeutré chez soi avec une sécurité maximale. C'en est une autre que de prendre les responsabilités qui découlent des décisions lourdes de conséquences pour une population à qui on ne demande de toutes façons jamais son avis. Et là, bien entendu, plus personne, comme d'habitude. Démerdez-vous avec les retours de manivelles, mais surtout, restez "politiquement corrects". Quelques mots de condoléance qui ne veulent rien dire, et on passe à autre chose, comme la prochaine "COP", ou la fête nationale. Entourés de leur "garde rapprochée" et de bagnoles blindées. Réagissez enfin, nom de dieu!2016-07-15 07:51:29Claire Danaux394465Le ver est dans le fruit! Et ce n'est pas près de s'arranger, avec tous ces soi-disant migrants qui viennent "renforcer" les troupes déjà en place! Seules des déportations massives de tous ceux qui ont, de près ou de loin, un quelconque rapport avec le terrorisme nous permettront de mieux contrôler ceux qui resteront. On va encore hurler au "padamalgam" devenu traditionnel, on va vomir les habituelles conneries sur le "racisme", la "xénophobie" et "l'islamophobie", mais cela ne changera rien à la réalité: Nous sommes en guerre, de l'aveu même de la plupart des politiques. Alors, puisque c'est le cas, la première chose à faire est d'éloigner les fauteurs de trouble, les potentiels ennemis et les terroristes en puissance pour protéger davantage la population civile. C'est le bon sens même et tergiverser sur ce sujet, comme on le fait depuis des années, est un crime contre les citoyens. On ne peut plus nier cette évidence!2016-07-15 07:42:21Claire Danaux394461Normal, nous sommes en guerre (Cazeneuve l'a reconnu). Nous bombardons avec nos avions, ils nous explosent avec leurs camions (rime). Bref, les faits de terrorisme relève de la justice militaire. Nous avons des années de retard au niveau de la conceptualisation de ce phénomène. Encore quelques attentats et on sera à niveau.2016-07-15 07:24:42Myriam Strepenne394457Des premières informations qui nous parviennent, le chauffeur affichait les traits d'un Inuit. Mais nous attendons la confirmation de M. Fryns (et des deux autres zozos qui se reconnaîtront) partis se renseigner sur les lieux de l'attentat. A suivre...2016-07-15 07:09:45René Gérard5246032016-07-15 07:02:082016-07-15 07:10:55AFPPas de parutionNormalArticleLe VifPar Le VifInternationalLeVif

A Nice, le chaos et la panique après l'attaque sur la Promenade des Anglais

Le feu d'artifice du 14 juillet vient à peine de s'achever à Nice quand un mouvement de panique se déclenche. Un camion a foncé dans la foule et tué au moins 80 personnes dans cette ville du sud-est de la France.

yesVincent Genot2016-07-15 07:02:00http://www.levif.be/actualite/international/a-nice-le-chaos-et-la-panique-apres-l-attaque-sur-la-promenade-des-anglais/article-normal-524603.htmlhttp://m.levif.be/actualite/international/a-nice-le-chaos-et-la-panique-apres-l-attaque-sur-la-promenade-des-anglais/article-normal-524603.htmlhttp://www.levif.be/actualite/international/http://m.levif.be/actualite/international/
A Nice, le chaos et la panique après l'attaque sur la Promenade des Anglais

Devant le Palais de la Méditerranée, un luxueux complexe hôtelier, le camion blanc, dont le conducteur a été abattu, était immobilisé, quelques heures après l'attaque, les pneus crevés, la porte passager criblée d'impacts de balles, a constaté un correspondant de l'AFP.

Sur la Promenade des Anglais, qui longe la Méditerranée et attire les touristes du monde entier, des dizaines de corps sont alignés, recouverts d'un drap blanc, autant de victimes du poids lourd.

Quelques minutes après la fin du feu d'artifice tiré à l'occasion de la Fête nationale, aux alentours de 23H00 (21H00 GMT), le véhicule a foncé dans la foule, au milieu des touristes et des Niçois qui s'apprêtaient à rentrer chez eux, a constaté un autre journaliste de l'AFP présent au moment de l'attaque, qui n'avait pas été revendiquée vendredi matin.

"J'ai dû me protéger le visage pour éviter d'être touché par des débris", a décrit Robert Holloway, soulignant avoir vu plusieurs personnes fauchées par le camion dans une ambiance de "chaos". "Il était à une centaine de mètres de moi, j'ai eu à peine quelques secondes pour me dégager", a-t-il encore ajouté.

Plusieurs témoins décrivent des personnes se jetant en contrebas de la Promenade des Anglais sur la plage pour échapper au camion.

Marie, 37 ans, est agent de sécurité à la Villa Masséna, qui accueillait à deux pas des lieux de l'attaque une soirée festive en ce 14 juillet: "On a vu des centaines de personnes se précipiter pour rentrer se mettre à l'abri".

"Il y avait des enfants, ça se piétinait...", raconte-t-elle à l'AFP, encore très impressionnée alors qu'elle rentre à son domicile au milieu de la nuit dans les rues désormais vides, où patrouillent encore de nombreux militaires et membres de forces de l'ordre lourdement armés.

Un témoin nommé Nader a raconté dans un anglais approximatif à la chaîne BFMTV comment il a observé toute la scène du début à la fin. Il a d'abord pensé que le chauffeur "avait perdu le contrôle" du camion.

"J'étais dans la rue. Il s'est arrêté devant moi après (avoir fauché) beaucoup de gens", a-t-il dit.

Selon Nader, le chauffeur a sorti une arme et a commencé à tirer en direction de la police. "Ils (les policiers, ndlr) l'ont abattu et sa tête dépassait de la fenêtre" du véhicule, a-t-il expliqué.

'Grande confusion'

Au détour d'une rue, une chaussure à talon, abandonnée au milieu de la chaussée, témoigne de la panique qui a saisi la foule.

"Il régnait une grande confusion. Je ne me souviens pas d'avoir vu le camion avancer", a témoigné sur l'Australian Broadcasting Corporation Emily Watkins, une Australienne présente à quelques dizaines de mètres du camion au moment de l'attaque.

"On entendait beaucoup de cris venant de l'endroit où était le camion, les gens couraient vers nous et sans vraiment savoir ce qu'il se passait, on s'est retournés et on s'est mis à courir aussi", a-t-elle poursuivi.

"En courant, on a entendu ce que j'ai pris à ce moment-là pour des feux d'artifice ou des pétards", a-t-elle aussi ajouté: "Les gens trébuchaient, essayaient de rentrer dans les hôtels, les restaurants, les parkings, partout où ils pouvaient éviter d'être dans la rue".

Très vite après l'attaque, de multiples rumeurs courent les rues de la ville. Une prise d'otages est évoquée, dans tel ou tel restaurant, des mouvements de panique se répètent. La place Masséna, en plein centre de Nice, est bouclée, la Promenade des Anglais également. Finalement, le ministère de l'Intérieur assure qu'aucune prise d'otages n'a eu lieu.

Dans un immeuble à proximité de la Promenade des Anglais, des dizaines de personnes sont recueillies par une gardienne. Un restaurateur dont l'établissement est pourtant situé à une certaine distance des lieux de l'attaque s'étonne auprès de l'AFP d'avoir vu débarquer des personnes "traumatisées" chez lui. "Tout le monde a eu très peur", confie-t-il à l'AFP par téléphone.

LOW77vif-leVifLereporterhttp://www.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlhttp://m.levif.be/actualite/auteurs/le-vif-77.htmlCriminalité, droit et justiceCriminalitéNiceFrancePalais de la MéditerranéePromenade des Anglais