Le Nigeria, point de départ d'un printemps africain ?

Le Nigeria, point de départ d'un printemps africain ?

Après le printemps arabe, un printemps africain ? L'alternance historique au Nigeria, avec l'élection à la présidence de l'opposant Muhammadu Buhari, semble ancrer un peu plus la démocratie en Afrique, où nombre de dirigeants restent néanmoins au pouvoir depuis des dizaines d'années.1 réactions


Pourquoi le printemps tunisien a été couronné de succès

Pourquoi le printemps tunisien a été couronné de succès

Koert Debeuf - Dimanche, la Tunisie élira un nouveau président. Ce sont les premières élections présidentielles directes depuis que Mohamed Bouazizi s'est immolé par le feu il y a quatre ans et a déclenché une révolution dans tout le monde arabe. Comme il semble qu'une bonne nouvelle ne soit pas une nouvelle, la Tunisie n'a pas bénéficié de beaucoup d'attention. C'est déplorable, car ce pays illustre idéalement comment une dictature peut évoluer vers une démocratie.2 réactions


Déjà quatre ans de printemps arabe, les troubles prendront-ils fin un jour ? (deuxième partie)

Déjà quatre ans de printemps arabe, les troubles prendront-ils fin un jour ? (deuxième partie)

L'insatisfaction à propos de l'économie bancale et de décennies de régime autoritaire s'est embrasée en décembre 2010 lorsqu'un jeune chômeur s'est immolé par le feu. Mohamed Bouazizi a mis le feu aux poudres : la population est descendue dans la rue dans pas moins de 12 pays arabes pour tenter d'obtenir l'égalité et la démocratie. Quatre ans plus tard, la révolution du Jasmin a porté ses fruits dans le pays où tout a commencé: le parti séculier Nidaa Tounes a battu les islamistes d'Ennahda - le grand gagnant des premières élections. Cependant, qu'est-ce qu'a apporté le printemps aux 11 autres pays qui se sont révoltés ? Ce lundi, nous nous attardons sur la Libye, la Jordanie et l'Égypte.3 réactions


Déjà quatre ans de printemps arabe, les troubles prendront-ils fin un jour ? (première partie)

Déjà quatre ans de printemps arabe, les troubles prendront-ils fin un jour ? (première partie)

En 2010, le printemps arabe a fait son entrée dans 12 pays désireux de se débarrasser de régimes autoritaires et corrompus. Quatre ans plus tard, la Tunisie va vers l'hiver pourvue d'une démocratie. Cependant, le printemps houleux dans les 11 autres états prendra-t-il fin un jour ? Ce dimanche, nous nous attardons sur la Tunisie, le Maroc et l'Algérie.11 réactions


Automne arabe, printemps tunisien

Automne arabe, printemps tunisien

Gérald Papy - Fallait-il endurer autant de souffrances, pleurer autant de morts pour, in fine, rétablir au sommet du pouvoir les héritiers des dictateurs déchus ?


"Où est le plan Marshall européen pour le monde arabe?"

"Où est le plan Marshall européen pour le monde arabe?"

Depuis trois ans, Koert Debeuf assiste en première ligne à la révolution arabe. "Elle présente de nombreuses similitudes avec la Révolution française" écrit-il dans son nouveau livre. "Les frères musulmans sont les Robespierre d'Égypte".


Tunisie : "printemps" frileux dans la police

Tunisie : "printemps" frileux dans la police

La mort, le 17 décembre 2010, de Mohamed Bouazizi en Tunisie a été l'élément déclencheur de la révolution tunisienne. Deux ans plus tard, les forces de l'ordre, symbole honni du régime de Ben Ali, tentent de se réformer. Mais les vieilles pratiques ont la vie dure...


Liban: le pape condamne le fondamentalisme religieux

Liban: le pape condamne le fondamentalisme religieux

Le pape Benoît XVI, arrivé vendredi à Beyrouth pour sa première visite au Liban, a loué le Printemps arabe qui a conduit au renversement de régimes dictatoriaux, tout en mettant en garde contre l'intolérance dans une région qui connaît une montée de l'islamisme.



Yémen : Saleh remet le pouvoir au nouveau président

Yémen : Saleh remet le pouvoir au nouveau président

Après 33 ans à la tête de l'Etat, une révolte populaire et un plan de transition, Ali Abdallah Saleh a transmis son pouvoir, ce lundi, à son successeur, Abd Rabbo Mansour Hadi, élu nouveau président yéménite.


L'islamisme expliqué aux nuls

L'islamisme expliqué aux nuls

Un an après le début du "printemps arabe", les islamistes sont sortis vainqueurs des élections organisées en Tunisie, au Maroc et en Egypte. Comment expliquer ce raz-de marée? Qui sont vraiment les islamistes? LeVif.be fait le point


Immigration : pas de panique en Europe face au "Printemps arabe"

Immigration : pas de panique en Europe face au "Printemps arabe"

Les Européens ne semblent pas particulièrement inquiets du risque d'une vague d'immigration en provenance d'Afrique du Nord malgré les soubresauts provoqués par le "Printemps arabe", selon un sondage publié aujourd'hui aux Etats-Unis.


Le printemps arabe a doublé les migrations vers l'UE

Le printemps arabe a doublé les migrations vers l'UE

Les autorités européennes ont intercepté pour les neuf premiers mois de 2011 pratiquement le double de migrants irréguliers qu'en 2010, les passages en mer vers l'Italie et Malte redevenant la principale voie d'accès, du fait du printemps arabe et du conflit libyen, a indiqué mercredi l'agence européenne Frontex.


Cinq militants du Printemps arabe reçoivent le Prix Sakharov

Cinq militants du Printemps arabe reçoivent le Prix Sakharov

Chacun des cinq militants a participé au vent de révolte qui a soulevé le printemps arabe. Ils ont risqué leurs vies pour défendre la liberté de l'esprit et c'est pour cela que le Parlement européen leur a décerné le Prix Sakharov.


Un printemps arabe tourmenté

Un printemps arabe tourmenté

Sommes-nous à la veille d'un automne arabe ? Tour d'horizon des pays arabes touchés par la vague révolutionnaire.


Quel bilan pour le printemps arabe ?

Quel bilan pour le printemps arabe ?

Il y a six mois, Mohammed Bouazizi se donnait la mort dans une ville perdue de Tunisie. Déclic d'une révolte qui bouleverse le monde arabe et n'a pas fini de faire vaciller des régimes dictatoriaux.


Van Rompuy explique l'Etat de droit à la Chine

Van Rompuy explique l'Etat de droit à la Chine

Le président de l'Union européenne Herman Van Rompuy a souligné mercredi en Chine la nécessité d'un État de droit, qu'il a liée aux soulèvements récents dans le monde arabe, alors que Pékin réprime systématiquement les activistes qui veulent s'en inspirer.