Picqué et son "parcours d'accueil"

Picqué et son "parcours d'accueil"

Le ministre-président bruxellois, Charles Picqué, est favorable à un "parcours d'accueil" comprenant l'étude obligatoire du français ou du néerlandais pour les primo-arrivants à Bruxelles - avec des exceptions toutefois pour les ressortissants d'un pays de l'UE et le personnel diplomatique ainsi que des organisations internationales - selon une note qu'il proposera jeudi au gouvernement bruxellois, rapporte mardi le journal Le Soir.