Valère De Cloet : "arrêter des violeurs à partir de leur sperme, c'est devenu...la routine  "

Valère De Cloet : "arrêter des violeurs à partir de leur sperme, c'est devenu...la routine "

Voilà plus de quarante ans qu'il contribue, à l'instar du héros d'Arthur Conan Doyle, à permettre d'élucider des meurtres. Directeur de la Police technique et scientifique (PTS) et directeur général ad interim de la Police judiciaire fédérale (PJF), Valère De Cloet, 65 ans, a connu une évolution des méthodes d'enquête que ses successeurs ne vivront sans doute pas en de telles proportions. De l'appareil à plaques aux photos digitales, des simples poudres aux produits chimiques complexes qui révèlent les empreintes papillaires (de doigts, de paumes et d'oreilles !) sur quasi tous les supports, c'est tout un monde d'innovations qui sépare les enquêteurs d'hier et d'aujourd'hui. Avec humour, distance et une admiration fervente pour ses collègues de la PTS et britanniques (les champions du forensic), il détaille les progrès fulgurants des moyens qui font "tomber" les criminels, désormais, de plus en plus vite et sûrement...