Déplacés depuis quatre ans, la vie en suspens des Rohingyas de Birmanie

Déplacés depuis quatre ans, la vie en suspens des Rohingyas de Birmanie

Quatre ans après avoir trouvé refuge dans un camp pour fuir les violences des bouddhistes nationalistes, la vie de Myee Shay, membre de la communauté musulmane rohingya, est toujours en suspens en Birmanie: aucune liberté de mouvement, pas de travail et pas d'école pour ses enfants.1 réactions