Philippe Herreweghe : "Mon rêve, ce serait de devenir cantor à Flagey !"

Philippe Herreweghe : "Mon rêve, ce serait de devenir cantor à Flagey !"

En 1970, Philippe Herreweghe créait Collegium Vocale Gent, destiné à faire revivre les sonorités baroques authentiques dans la musique vocale. Le chef voulait convaincre et émouvoir, il a admirablement réussi. Quel ensemble ! Quarante ans plus tard, auréolé d'un éclat international, il affole les statistiques avec plus de 2 000 concerts à son actif. Ses ventes de disques, à faire pâlir les vedettes de la variété, se placent sur les sommets de la discographie. Aujourd'hui, Philippe Herreweghe poursuit son exploration lumineuse de la musique baroque, mais aussi de la musique romantique. Pour fêter ses 20 ans de résidence au palais des Beaux-Arts, il dirigera la Missa solemnis de Beethoven qui s'annonce comme l'événement de la saison. Dans l'entretien qu'il a accordé au Vif/L'Express, le célèbre chef revient sur ce "monument d'intelligence et de profondeur", mais il se raconte aussi en toute franchise, avec la passion et la sérénité d'un très grand artiste.