Entre Wallons et Bruxellois, la rupture est bien consommée

Entre Wallons et Bruxellois, la rupture est bien consommée

Des majorités différentes gouvernent les deux Régions depuis cet été. Attention, danger pour les francophones ? Au-delà des considérations politiciennes, un enjeu crucial. Et une division plus profonde qu'il n'y paraît.

Et si le PTB avait raison ?

Et si le PTB avait raison ?

Le parti de gauche radicale a le vent en poupe en Wallonie et à Bruxelles. Au secours, les communistes sont-ils de retour ? Selon les experts interrogés par Le Vif/L'Express, les troupes de Raoul Hedebouw ouvrent au contraire des chantiers importants. Même si leurs propositions apparaissent souvent irréalistes.

"Les francophones ont fait le jeu de la N-VA"

"Les francophones ont fait le jeu de la N-VA"

Non, les Flamands ne sont pas responsables de la crise. Wallons et Bruxellois ne doivent pas unir leurs destins. Philippe Destatte, le directeur de l'Institut Jules Destrée, s'inscrit à rebours du discours dominant.