Peter Piot : ma lutte à mort contre Ebola et le sida

Peter Piot : ma lutte à mort contre Ebola et le sida

De l'identification du virus Ebola au fin fond du Congo à la lutte contre le HIV dans les hautes sphères des Nations unies, le " père Damien du XXIe siècle " raconte son parcours hors du commun dans Une course contre la montre (Odile Jacob). Extraits.


"L'épidémie d'Ebola durera jusqu'en 2016"

"L'épidémie d'Ebola durera jusqu'en 2016"

Selon Peter Piot, le codécouvreur belge du virus Ebola et directeur de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, l'épidémie d'Ebola qui sévit en Afrique de l'Ouest pourrait encore durer jusqu'en 2016. La maladie, qui touche surtout la Sierra Leone, le Libéria et la Guinée, a déjà coûté la vie à 7.300 personnes.


Images d'archive: la découverte d'Ebola

Images d'archive: la découverte d'Ebola

En 1976, le scientifique belge Peter Piot découvre Ebola. Une découverte qui fut fixée sur la pellicule et dont l'institut de médecine tropicale révèle quelques extraits.1 réactions



Ebola : "Tout est réuni pour que cela s'emballe"

Ebola : "Tout est réuni pour que cela s'emballe"

Le professeur belge Peter Piot, codécouvreur du virus Ebola en 1976, a estimé mardi que tout était réuni pour que l'épidémie "s'emballe" et a regretté "la lenteur extraordinaire" de la riposte de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dans une interview au quotidien français Libération.



Peter Piot : "Ce sentiment que l'épidémie prendrait ma vie"

Peter Piot : "Ce sentiment que l'épidémie prendrait ma vie"

Qui aurait cru, en 1981, que huit Californiens gays malades du sida formeraient, trente ans plus tard, l'avant-poste des 60 millions de personnes infectées dans le monde ? Peter Piot, premier directeur de l'Unaids, l'agence de l'ONU créée en réponse à la pandémie, en avait pourtant vu d'autres, lui qui venait de risquer sa peau au Zaïre, pour isoler l'origine de la fièvre hémorragique foudroyante Ebola... Chasseur de virus, Piot ? Pas seulement. Ce Belge impavide, aimable, efficace et tenace, publie aujourd'hui, à 63 ans, de palpitants Mémoires intitulés No Time to Lose, qui se lisent autant comme un thriller d'aventure qu'un manuel diplomatique. Car l'extrême complexité des infections virales qui jalonnent sa route l'a toujours forcé à se frotter aux dures lois des réalités politiques. Devenu expert en global health (la santé publique dans le monde), Piot, qui a déjà écrit une quinzaine d'ouvrages, partage ici ses rencontres décisives au sommet (avec Mobutu, Clinton, Bush, Mandela, Mbeki ou Castro), comme ses propres angoisses devant la propagation du fléau. No Time to Lose n'est pas une histoire définitive du sida. C'est un livre où l'auteur en inclut plusieurs, à la découverte des virus... et de lui-même.